Chroniques

Five Finger Death Punch – And Justice For None

Peu épargné par les déboires ces derniers temps, l’avenir de Five Finger Death Punch avait du plomb dans l’aile. Entre les soucis juridiques avec sa maison de disque et la cure de désintoxication de son charismatique chanteur, Ivan Moody, bien malin celui qui pouvait prédire le futur du groupe. C’est donc avec un plaisir certain qu’est accueilli le successeur de “Got Your Six” sorti en 2015, le dénommé “And Justice For None” (clin d’œil non dissimulé à son label). Ce nouvel album sera t-il à la hauteur de nos espérances ?

“Fake” démarre l’écoute et rappelle le style si particulier de Five Finger Death Punch. Le son et les guitares sont immédiatement reconnaissables, le tout bien secondé par une rythmique qui ne faiblit à aucun moment. La performance vocale de Ivan Moody avec son timbre si particulier est de grande qualité. Son chant plein de rage et d’agressivité donne une énergie au morceau du plus bel effet. Si on pouvait avoir des inquiétudes sur son état de forme, le chanteur les balaye d’un revers de main d’entrée.

Les Américains consolident leur style propre en distillant des morceaux du même acabit. “Top Of The World” emboîte le pas du morceau d’ouverture en proposant un rythme infernal et des parties de guitares efficaces de la part du duo Jason Hook/Zoltan Bathory. “Rock Bottom” met en avant le jeu de batterie de Jeremy Spencer et la basse de Chris Kael en martelant à tout va mais tout en prenant soin de varier les tempos. Seul bémol, si le registre de 5FDP est d’une efficience incontestable, il est parfois facile de se lasser et de tourner en rond avec des morceaux qui ont beaucoup de similitudes.

“Sham Pain” apporte donc une petite bouffée d’air frais à l’écoute en proposant quelques nouveautés non négligeables. Les touches d’électro combinées au chant relevant plus du hip hop que du metal de Ivan Moody marche agréablement. La tentative n’est pas tellement osée mais elle permet aux Américains de ne pas tomber dans la monotonie et d’apporter quelques innovations à leur style.

Comme il en a pris l’habitude dans ses précédentes productions, la formation ne délaisse pas la touche mélodique et n’hésite pas à ralentir le tempo. “I Refuse” avec ses notes de pianos et la voix touchante de Moody entraîne l’auditeur dans un univers mélancolique très agréable. Le solo en acoustique ajoute encore plus d’épaisseur lyrique à ce morceau. La ballade “Will The Sun Ever Rise” qui conclut l’ensemble est également empreint d’émotions mais en moins touchante car plus énergique.

Autre chose notable, les Américains se sont essayés à l’exercice de la cover en proposant deux reprises. La première de Kenny Wayne Shepherd avec “Blue On Black” et la seconde de The Offspring avec “Gone Away”. L’adaptation du morceau sudiste est une belle réussite. Le groupe parvient à apporter tout son style sans pour autant dénaturer à outrance le titre d’origine. Une belle surprise ! Il n’en est pas de même pour la seconde reprise qui apporte peu d’intérêt et ne parvient pas à susciter l’engouement.

“And Justice For None” est incontestablement un disque de très bonne facture. Le style inimitable de Five Finger Death Punch en ressort encore plus renforcé et il faut saluer les quelques innovations, même si elles sont minimes, d’un quintette qui a encore bien des choses à dire.

Informations

Label : Eleven Seven Music
Date de sortie : 18/05/2018
Site web : fivefingerdeathpunch.com

Notre sélection

  • Fake
  • Sham Pain
  • I Refuse

Note RUL

3.5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire