ChroniquesSlideshow

Dropkick Murphys – Turn Up That Dial

En cette période trouble et décidément déprimante, la bonne humeur et le son fédérateur des Bostoniens nous remontent le moral.

Dixième album pour Dropkick Murphys, représentant haut en couleur de la diaspora irlandaise de Boston. Dix disques en vingt-cinq ans, un joli score ! Mais qu’en est-il de ce dixième album ?

Nostalgique et moderne

La musique punk rock endiablée teintée d’accents mélancoliques irlandais est la marque de fabrique de Dropkick Murphys. Son optimisme à toute épreuve également. Une fois n’est pas coutume, les Bostoniens créent un disque feel good. C’est un album sur la musique : embrasser et respecter sa puissance, et s’accrocher à son salut dans des temps comme ceux que nous traversons actuellement.

Où est la modernité ? Probablement dans son propos vieux comme le monde et malgré tout toujours d’actualité : monter le son plus fort en cas de désespoir et chasser ses démons avec une bonne vieille cornemuse et un violon. Recette éprouvée par les Irlandais, et magnifiquement bien appliquée ici sur des titres comme “Turn Up That Dial” ou “L-EE-B-O-Y”, entraînant et dynamique à souhait.

Et la nostalgie ? Toujours là avec les instruments et les airs traditionnel irlandais : “Queen Of Suffolk County”, ravissant morceau aux influences celtiques très présentes; “H.B.D.M.F.” et son texte célébrant un anniversaire quelque peu… particulier; ou encore la jolie pépite “City By The Sea”, déclaration d’amour à Boston.

Politique et punk

Les Bostoniens sont cependant très impliqués socialement et politiquement, cela se ressent d’autant plus dans leur musique punk et dans les textes. Un très bel exemple sur cet album est “Chosen Few”, appel à l’unité nationale et critique acerbe de la gestion de la pandémie actuelle. Un titre fort comme sait si bien le faire Dropkick Murphys. Toujours le doigt en l’air mais avec le sourire !

Autre morceau ultra punk et plus traditionnel, plus proche de ce à quoi a pu nous habituer le groupe : “Mick Jones Nicked My Pudding”, agressif et chargé en guitare électrique. Un titre sympathique et bien en place dans cet ensemble consistant, constant et définitivement punk rock.

Pas forcément novateur mais efficace

Tout est résumé ici : “Turn Up That Dial” n’est pas une réinvention de la musique de Dropkick Murphys, mais une réécriture de ses thèmes chers (politique, punk, soirées dans les pubs) efficace, optimiste et souriante. Une joli parenthèse dans un monde morose. Et un hymne à la réouverture des bars pour célébrer tous ensemble, et surtout monter le son !

Informations

Label : PIAS
Date de sortie : 30/04/2021
Site web : dropkickmurphys.com

Notre sélection

  • Turn Up That Dial
  • Mick Jones Nicked My Pudding
  • I Wish You Were Here

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.