ChroniquesSlideshow

Dream Theater – Distance Over Time

Le temps ne semble pas avoir d’effet sur Dream Theater et sa motivation à créer de nouvelles choses. Trente quatre ans après sa formation, le légendaire groupe de metal progressif ressort le bleu de chauffe pour un quatorzième album intitulé “Distance Over Time”.

Trois ans après “The Astonishing”, qui aura suscité de nombreuses interrogations et divisé les fans, ce nouvel opus est logiquement attendu au tournant. La direction prise par le groupe pour ce disque saura t-il séduire et faire l’unanimité à nouveau ?

Que les fans se rassurent, le disque précédent est bien loin de ce qui est proposé dans les neuf pistes qui composent “Distance Over Time”. Les cinq musiciens se sont évertués à composer des morceaux plus courts mais surtout plus intenses. Les riffs et les structures sont d’une efficacité redoutable et laissent largement la place aux membres de démontrer leur virtuosité sans tomber dans la démonstration superflue.

Dream Theater revient à une recette classique mais efficace en plaçant le riff au centre de ses compositions. “Room 137” avec sa rythmique lourde et le thème imposant de “Paralyzed” en sont les meilleurs exemples. Ces titres font la part belle à la guitare de John Petrucci mais mettent également en avant la batterie redoutable de Mike Mangini. Le batteur joue avec une justesse remarquable et donne même encore plus d’épaisseurs aux compositions comme dans “Untethered Angel” où sa fougue fait merveille.

La production rend réellement hommage aux musiciens tant celle-ci est soignée. Chaque instrument trouve sa place sans qu’il n’y ait un déséquilibre quelconque. Même la basse de John Myung, d’habitude plus discrète, trouve une place de choix en étant mise en avant quand il faut (l’intro de “S2N” notamment).

Cette intensité favorise les instruments et dessert à un degré moindre la voix de James LaBrie. Le chanteur trouve plus sa place quand le quintette adoucit le propos et s’aventure sur des terrains moins agités. “Barstool Warrior” avec son coté plus prog ou la ballade “Out Of Reach” montre le vocaliste sous un meilleur jour.

“Distance Over Time” est un album qui a plus d’une qualité. Il réussit tout d’abord à rassurer les fans qui avaient peu goûté à la démarche de l’essai précédent, “The Astonishing”. Cet effort permet également aux membres de la formation de revenir à quelque chose de plus basique dans la processus de création mais sans pour autant perdre en ingéniosité. L’intensité remplace avec brio les grandes échappées instrumentales parfois trop poussées. Dream Theater est évidemment capable de faire beaucoup mieux mais cet opus est accueilli avec une joie non dissimulée.

Informations

Label : InsideOut Music
Date de sortie : 22/02/19
Site web : www.dreamtheater.net

Notre sélection

  • Fall Into The Light
  • Room 137
  • S2N

Note RUL

3/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire