ChroniquesSlideshow

DragonForce – Extreme Power Metal

Deux ans après “Reaching Into Infinity” (2017) qui a apporté une bouffée d’air frais à sa discographie, DragonForce remet le couvert. Quoi de mieux qu’intituler son nouvel album “Extreme Power Metal” pour effectuer un retour détonant ? Malgré le départ de son claviériste Vadim Pruzhanov l’an dernier, le navire DragonForce ne vacille pas. Pour ce nouveau disque, c’est donc Coen Janssen qui prend place derrière les claviers. Au rayon des actus, le bassiste et cheville ouvrière du groupe Frédéric Leclercq a lui enregistré son dernier album avec le groupe. Comme il l’a annoncé récemment, il rejoint les rangs des thrasheux de Kreator. Cette nouvelle réalisation sera t-elle couronné de succès ?

Le cri du dragon

Le style de DragonForce n’est plus à présenter. Les mélodies survitaminées et les solos déjantés sur des tempos élevés sont devenus la marque de fabrique du quintette. Avec “Extreme Power Metal”, DragonForce semble vouloir renouer avec ses premiers amours et revenir à son registre si caractéristique. “Highway To Oblivion” plonge l’auditeur dans le bain de façon on ne peut plus efficace. Le chant de Marc Hudson fait parfaitement écho à la batterie survoltée de Gee Anzalone. Les guitares de Herman Li et Sam Totman ne sont pas en reste et partent dans tous les sens. Le rythme de l’ensemble ne faiblit qu’à de très rares occasions et creuse son sillon. “Troopers Of The Stars” avec ses solos extravagants et sa cadence diabolique en est le symbole même. DragonForce détient sa recette et s’y tient. Les démonstrations techniques sont légions et se combinent idéalement avec des refrains mélodiques plutôt bien construits. Les fans seront très friands des compositions proposées, DragonForce ne triche pas et délivre exactement ce qu’on attend de lui.

De la vitesse mais pas que

Et pourtant, le quintette a clairement appris et renvoie à son disque précédent. Le rythme élevé laisse parfois place à des mélodies plus posées et moins envolées. “The Last Dragonborn” ralentit le tout efficacement et met en lumière l’expertise mélodique du groupe. Même son de cloche avec “Heart Demolition” et ses chœurs/claviers qui proposent une belle alternative à la vitesse qui transpire dans l’album. “Cosmic Power Of The Infinite Shred Machine” enfonce le clou avec des sons de claviers définitivement très tourné vers les 80’s. DragonForce aime la rapidité mais il ne le fait pas sans mélodie et c’est sans doute cela qui constitue sa plus belle force actuellement. A noter également la reprise très surprenante de “My Heart Will Go On” qui conclut le disque d’une manière on ne peut plus inattendue !

Un album efficace

“Extreme Power Metal” replace DragonForce dans son environnement le plus naturel. Les mélodies jouées à toutes vapeurs doublées de démonstrations techniques vertigineuses rappellent que le quintette n’a pas d’égal dans son genre. Son style si particulier ne s’en trouve pas révolutionné mais le tout est fait efficacement et avec sincérité. Cela suffit à passer un agréable moment qui ravira les fans du genre.

Informations

Label : Verycords
Date de sortie : 27/09/2019
Site web : dragonforce.com

Notre sélection

  • Highway To Oblivion
  • Heart Demolition
  • Troopers Of The Stars

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire