ChroniquesSlideshow

Dashboard Confessional – All The Truth That I Can Tell

Les emokids seront ravis de retrouver Chris Carrabba et son nouvel album. Quand on pense au style emo, on imagine assez difficilement des titres folk sombres superposés avec des textes de Bob Dylan ou Bruce Springsteen. Incongru, en effet. Pourtant c’est le choix fait par Chris Carrabba et son projet Dashboard Confessional pour ce nouveau disque.

N’y allons pas par quatre chemins : Dashboard Confessional a toujours incarné le côté propre sur lui du emo. Ce petit côté gendre idéal peut plaire à certains, mais il en résulte surtout un côté plat et conventionnel qui manque de chaleur.

Mi-figue, mi-raisin

Tout en sucre et en douces mélopées folk teintées de la voix tantôt plaintive, tantôt particulièrement jolie de Chris, All The Truth That I Can Tell souffre de sa structure et de son image. En effet, il a un air terriblement sérieux et tourmenté. Heureusement que la légèreté de “Pain Free In Three Chords”, avec son ambiance plus éthérée et habitée, casse ce sérieux parfois grandiloquent. On retiendra aussi la perle “Southbound And Sinking”, un bijou d’écriture qui nous rappelle les heures les plus inspirées de Dashboard Confessional.

Loin d’être un immense pas en avant ou une grande surprise, cet album ne surprendra pas outre mesure les fans du groupe et des précédents disques.

L’album de la maturité

Mais essayons de voir les choses sous un autre angle, cette fois plus positif. Même si le terme est plus que galvaudé, on peut envisager cet ensemble sous l’angle de la maturité accomplie de Dashboard Confessional. Chris Carrabba opère un retour aux sources, mais en y ajoutant son expérience. “Sunshine State”, par exemple, pourrait sonner comme un morceau de britpop actuelle. On s’éloigne donc du côté emo policé pour se rapprocher du bobo quarantenaire barbu. Désolée pour la comparaison quelque peu tirée par les cheveux.

A quoi ressemble donc un emo kid de quarante ans ?

Sûrement à Chris Carrabba et à cet album. A la fois redite douce amère des années 2000 et point de vue plus acide sur le temps qui passe, ce disque résume les différentes expériences de son interprète, adulte et père de famille (“Me And Mine”, “Burning Heart”). De quoi préparer “l’adulthood” plus sereinement pour nous, maintenant que Dashboard Confessional se pose en playlist de nos années à venir. Cela doit ressembler à cela de grandir. Quelque chose de doux amer et quelque peu absurde, mais avec un passé ancré en nous pour le reste de notre vie.

Informations

Label : Sony Music / AWAL
Date de sortie : 25/02/2022
Site web : store.dashboardconfessional.com

Notre sélection

  • Burning Heart
  • Sunshine State
  • Young

Note RUL

 3/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Laura Navarre
J'ai annoncé à mes parents à 16 ans que mon objectif professionnel était de produire la prochaine tournée de U2. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts (et U2 fait de la musique relativement passable). Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, je me suis écartée du chemin musical parental (Queen & la chanson française), pour rejoindre celui autrement plus sympathique du ROCK.