Chroniques

Daron Malakian And Scars On Broadway – Dictator

Alors qu’un nouvel album de System Of A Down n’est absolument pas à l’ordre du jour, les fans désespérés ont quand même de quoi se mettre quelque chose sous la dent via les efforts en solo de ses membres. Le guitariste Daron Malakian revient sur le devant de la scène avec son projet Scars On Broadway, dix ans après un premier album éponyme assez mitigé.

Changement notable, le groupe se nomme désormais “Daron Malakian And Scars On Broadway”, l’artiste d’origine arménienne étant le seul à avoir enregistré tous les instruments sur ce nouvel album intitulé “Dictator”. Cette volonté de contrôle totale sur cet effort solo sera t-il couronné de succès ?

“Lives” ouvre le bal et renvoie aux plus belles heures de la discographie de SOAD. Riffs efficaces et accrocheurs doublée de la voix nasillarde de Malakian. Si son chant n’est pas le plus beau de la scène metal, il n’en demeure pas moins immédiatement reconnaissable et très à même d’accompagner ses compositions. “Angry Guru” continue dans la même veine avec ce rythme saccadé et parties de guitares acérées.

Les thème de Daron Malakian évoqués dans “Dictator” restent les mêmes que ceux vu dans son groupe d’origine. La reconnaissance du génocide arménien, la guerre et la lutte face au pouvoir établi sont le terrain de jeu idéal pour les compositions du guitariste arménien. La rage qui découlent de certains titres (” Dictator”, “Fuck And Kill”, “Sickening Wars”) sont révélateurs de l’état d’esprit contestataire de l’artiste.

Daron Malakian s’efforce de varier les ambiances pour ne pas endormir l’auditeur. De morceaux très agités, on passe sur certaines compositions plus posées telle que “Guns Are Loaded” qui transpire l’émotion avec son intro en son clair très efficace. Autre symbole de cette volonté d’exploration, le guitariste s’essaie au périlleux exercice de la reprise. Tout d’abord avec une reprise instrumentale d’un morceau grec intitulée “Gie Mou “My Son”” et avec une réinterprétation du “Assimilate” de Skinny Puppy. Ces deux morceaux donnent une bouffée d’air frais au tracklisting en permettant de changer une ambiance parfois trop redondante.

L’écoute des pistes se fait agréablement mais il est pourtant difficile d’affirmer que ce disque arrive à nous convaincre totalement. Si retrouver des morceaux dans la veine de System Of A Down fait un bien fou à nos oreilles, cela ne suffit pas à combler toutes les attentes. Daron Malakian n’est pourtant pas avare d’efforts en proposant des variations de rythmes ou des manières de chanter diverses visant à donner un coup de fouets aux compositions. Mais cette attention apparaît parfois un peu superflue tant les titres s’enchaînent avec peu de cohérence.

“Dictator” est un album qui donnera autant de plaisirs que de déceptions. L’écoute de nouveaux titres de Daron Malakian est évidemment une joie non dissimulée mais cela ne suffit pas pour satisfaire les attentes suscitées par un tel projet. La qualité est au rendez-vous mais il manque ce petit plus qui aurait fait de cet effort solo un disque remarquable.

Informations

Label : Scarred For Life
Date de sortie : 20/07/2018
Site web : scarsonbroadway.com

Notre sélection

  • Lives
  • Guns Are Loaded
  • Gie Mou “My Son”

Note RUL

3/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire