ChroniquesSlideshow

Dance Gavin Dance – Afterburner

Après seulement deux ans d’absence, Dance Gavin Dance est de retour avec son dixième album, “Afterburner”. Les filous de Sacramento sont toujours aussi barrés, et teasent depuis un moment le successeur de “Artificial Selection” (2018). “Afterburner” est un excellent cru qui embellira votre fin de mois.

La banane assurée

L’écoute de ce nouveau disque donne immédiatement le sourire. Le quintette ne se prend toujours pas au sérieux. Une autodérision puissance mille, instaurée depuis le retour de Jon Mess aux screams et l’arrivée de Tilian Pearson au chant clair, respectivement en 2010 et 2012.

L’été en avance

DGD, toujours aussi fous, mais toujours aussi excellents ! Cet album sent l’été musicalement parlant. Ce post hardcore/emo/mathcore/screamo (qui fait également l’identité du groupe depuis les débuts en 2007) fleure bon les plages californiennes et le feel good.

L’esprit un peu pop très présent sur le disque précédent plane encore ici. Les refrains sont entêtants au possible et les mélodies sont terriblement accrocheuses notamment sur “Prisoner” et son riff très funky ou encore “Lyrics Lie” qui ouvrent l’ensemble. De véritables tubes qui feront danser le plus grand nombre.

Une maîtrise toujours parfaite

Pour autant, les Américains n’en oublient pas l’essence même du hardcore/mathcore. “Night Sway” et sa ligne de double pédale arrachant des têtes en atteste. “Say Hi” et son intro explosive ou encore “Born To Fail” et ses riffs lourds et gras enfoncent le clou.

Néanmoins, le quintette n’a pu s’empêcher de glisser deux ovnis au sein de ce nouvel album. Le premier “Calentamiento Global” hispanique à fond, de par sa rythmique et son chant espagnol (bien qu’il y ait du scream). “Into The Sunset”, le second, est un mélange de sonorités pop envoûtantes, saupoudré au screamo et de petits beats à la limite de la deephouse/hip hop, avec un couplet rappé par Bilmuri. Un mix surprenant mais qui fonctionne à merveille.

Côté chant, c’est enfin le retour du 50% chant clair, 50% screamo. Peut-être la formation a-t-elle écouté son public qui lui reprochait la mise en avant beaucoup trop forte du chant clair sur le précédent disque. Quoi qu’il en soit, ici le tout est parfaitement bien partagé. Le clair et le scream sont tous deux aussi puissants et rendent le tout assez accessible pour les moins avertis. Des touches de douceurs mièvres avec le premier, un retour à la nervosité avec le second (“Parody Catharsis”).

Dance Gavin Dance, toujours aventureux dans ses recherches musicales, nous offre un album parfaitement ficelé. Dynamique, harmonieux, drôle, “Afterburner” est incontestablement l’un des disques de l’été !

Informations

Label : Rise Records
Date de sortie : 24/04/2020
Site web : www.dancegavindanceband.com

Notre sélection

  • Parallels
  • Prisoner
  • Parody Catharsis

Note RUL

 4,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire