ChroniquesSlideshow

Corey Taylor – CMFT

Corey Taylor, qui avait tourné en solo avec son “Hated Tour” présente son premier album “CMFT”. Le leader de Slipknot et Stone Sour entraîne ses fans dans son univers musical rock et éclectique.

Un album décomplexé

Après avoir exploré sa part d’ombre dans le dernier album de Slipknot, Corey Taylor partage son amour pour le rock dans tous ses états. C’est un Corey décomplexé qui semble prendre un réel plaisir avec des styles musicaux où on ne l’attendait pas forcément.

Son premier single “CMFT Must Be Stopped”, en featuring avec Tech N9ne et Kid Bookie, annonçait un artiste prêt à en découdre avec son image. Osant le rap, jouant avec son ego et s’affichant dans un clip avec une ribambelle de célébrités, Corey prend le milieu à contrepied. Un titre déroutant à la première écoute, qui devient de plus en plus accrocheur au fil du temps.

Un univers musical éclectique

Mais à quoi ressemble le style de Corey Taylor ? A un voyage éclectique dans un univers musical résolument rock. “CMFT” s’ouvre avec une virée dans le sud des États-Unis grâce au réussi “HWY 666”. Corey Taylor met sa voix et sa sensibilité au profit du blues, tout en gardant une énergie très rock et cela fonctionne. Sur “Halfway Down”, le groove, le blues et le rock trouvent un équilibre savoureux. L’énergie punk est à l’honneur avec un morceau comme “Meine Lux” qui arrive à allier groove et fun.

Les marqueurs rassurants de Stone Sour se révèlent sur “Everybody Dies On My Birthday”. Un titre qui devrait ravir les fans de Corey. Rage et colère sont servies par un rythme effréné, qui laisse tout de même place à un solo bien senti. Avec “Maria Fire” c’est un côté presque jazzy qui pointe son nez et donne envie de danser.

Des morceaux un peu trop superficiels

Corey n’en oublie pas pour autant de glisser quelques ballades. Le fade “Silverfish” ou “Home”, avec son piano voix et sa déclaration ne trouvent pas la même profondeur qu’un “Snuff”. L’intention est palpable mais le résultat manque un peu d’émotion. Le chanteur serait-il trop heureux pour écrire des morceaux qui jouent sur des cordes plus sensibles ?

“CMFT” marque un parti pris pour des morceaux assez légers comme le très pop “Kansas” ou le trop mielleux “Black Eyes Blue”. Le disque se conclut tout de même avec un titre aux inspirations hardcore “European Tour Bus Bathroom Song”, qui fait du bien aux oreilles.

Corey Taylor livre un album à son image, lumineux et décomplexé. Un ensemble agréable à l’écoute, mais qui ne devrait pas marquer les esprits.

Informations

Label : Roadrunner Records
Date de sortie : 02/10/2020
Site web : www.thecoreytaylor.com

Notre sélection

  • Everybody Dies On My Birthday
  • Halfway Down
  • HWY 666

Note RUL

 3,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !