ChroniquesSlideshow

Chevelle – Niratias

Chevelle revient après cinq ans d’absence pour offrir un successeur à “The North Corridor” (2016). Le groupe propose de le suivre dans un voyage épique à travers le temps et l’espace.

Un album intersidéral

Le chanteur Pete Loeffler partage sa fascination pour tout ce qui a trait à l’espace avec “Niratias”, acronyme pour “Nothing Is Real And This Is A Simulation”. Cette sortie dans le cosmos se retrouve dans les ambiances froides et métalliques des morceaux. Elles se manifestent également dans les interludes et passages plus erratiques. “Test Test …Enough” démarre sur des jeux de delay qui propulsent l’auditeur dans un univers lointain, à la recherche d’un écho salutaire. La voix distante de Loeffler semble explorer des contrées inaccessibles.

Un univers très cohérent à travers les titres qui peuplent cet album. Les choix de production, les effets comme les paroles propulsent l’auditeur dans une expérience auditive très réussie. Les transitions entre les compositions, facilitées ou non par les interludes contribuent à un sentiment de perpétuelle fluidité.

Des riffs et de la sensualité

Chevelle est à son meilleur niveau lorsque qu’il arrive à allier la force de ses riffs avec toute la sensualité de la voix de son chanteur. Une combinaison qui se retrouve parfaitement maîtrisée dans le sublime enchainement de “Self Destructor” et “Pistol Star (Gravity Heals)”. Le premier, sorti comme single, joue sur l’agressivité nuancée de ses guitares et montées progressives pour atteindre une fulgurante fin de morceau. Le second, repose sur un parallélisme entre voix et guitare qui ne demande qu’à exploser.

L’excellent “Peach” met également en avant cette agressivité dans la voix et dans les guitares lourdes. Un chant parfois à la limite du plaintif pour porter une envie de repousser les limites. L’exercice prend parfois un peu de plomb dans l’aile avec les deux derniers morceaux du disque. A croire que la perfection n’est toujours pas de ce monde.

Chevelle met à profit sa longue expérience pour livrer un album maîtrisé de bout en bout.

Informations

Label : Sony Music / Epic Records
Date de sortie : 05/03/2021
Site web : getmorechevelle.com

Notre sélection

  • Pistol Star (Gravity Heals)
  • Self Destructor
  • Peach

Note RUL

 4/5

3 commentaires

    1. Chevelle sonne Tool depuis toujours ^^. Certains diront que c’est du Tool en moins prétentieux, d’autres Tool en moins complexes. Dans les deux cas c’est un peu vrai. Chevelle c’est quelque part entre Tool, Deftones, Kyuss, Amplifier, un groupe qui n’a absolument rien inventé de neuf (comme plein d’autres) mais qui fait les choses plutôt bien depuis ses débuts.

  1. Hello à tous, Je ne connaissais pas le groupe (titre So Long Mother Earth mis dans ma bande son dasn une des plateformes d’écoute musicale) mais j’ai depuis écouté un peu et personnellement je dirai que cela se rapprocherait plus d’APC que de tool. La voix de JMK restant unique 🙂 je trouve que le son et la voix sont beaucoup plus “émo” que tool.

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !