ChroniquesSlideshow

Blind Channel – Lifestyles Of The Sick And Dangerous

Deux ans après le bien nommé Violent Pop (2020), le sextette finlandais revient avec un quatrième album. Lifestyles Of The Sick & Dangerous saura-t-il entretenir la hype autour du passage du groupe à l’Eurovision ?

D’entrée de jeu, Blind Channel a un message à faire passer. Dès le premier morceau, “Opinions”, Joel Hokka chante : “I don’t wanna hear opinions, opinions, opinions“. Alors à quoi bon écrire une chronique, pourrait-on penser. Il s’agit surtout d’une critique envers l’industrie et les labels qui ne croyaient pas en eux, disait au groupe de changer de style, de chanter en finnois plutôt qu’en anglais. Avant de faire volte-face après un certain concours musical.

L’après Eurovision

Le moment clé de la carrière des Finlandais s’est joué il y a maintenant plus d’un an. Le groupe est choisi pour représenter son pays lors du concours de l’Eurovision avec la chanson “Dark Side”. La suite on la connaît : le sextette finit sixième au classement général et arrive sur le radar de l’Europe (et le reste du monde).

L’enchaînement des morceaux “National Heroes” et “We Are No Saints” semble y faire allusion. La première, interlude d’une minute trente scande à répétition :”You’re national heroes / You’re everybody’s property” avant de finir sur “Your idols betray you / Your heroes will fail you“. Comme si la fierté des Finlandais à voir la réussite du groupe était déplacée et que leurs attentes allaient être déçues.

Plus pop, moins violent

Blind Channel continue donc sur sa lancée, fiers de ce succès. Ce n’était pas non plus un hasard que le précédent disque ait été nommé Violent Pop. C’est ainsi que le groupe définit son style musical. Le nom est en tout cas bien trouvé car, depuis ce troisième album et avec ce Lifestyles Of The Sick & Dangerous, on s’éloigne un peu plus du neo metal/post hardcore. Cela s’entend à travers les couplets intégrant parfois du rap mais surtout via les refrains aux mélodies ultra-catchy (“Dark Side”, “Don’t Fix Me”).

Heureusement, la formation conserve son tranchant heavy. Des morceaux comme “Alive Or Only Burning” ou encore “Glory For The Greedy” (qui lui aussi s’attaque à l’industrie musicale) ont même des airs d’Escape The Fate ou de Bring Me The Horizon récent. On regrette toutefois l’absence de screams mémorables qui étaient encore présents sur l’album précédent.

Blind Channel ne s’aventure pas très loin de sa zone de confort. Le groupe reste sur ses acquis mais se laisse quand même de l’espace pour évoluer. La direction penche moins sur le côté heavy que le côté pop (comme beaucoup d’autres formations avant eux) mais ce n’est pas forcément déplaisant. Mais au moins un peu banal.

Informations

Label : Century Media Records
Date de sortie : 08/07/2022
Site web : www.blindchannelofficial.com

Notre sélection

  • Opinions
  • Dark Side
  • Bad Idea

Note RUL

 2,5/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire