ChroniquesSlideshow

Black Stone Cherry – The Human Condition

Après avoir dépoussiéré les classiques du blues et brillé dans les charts US, Black Stone Cherry revient avec un nouvel album studio “The Human Condition”. Un titre fort pour un disque qui témoigne du savoir-faire des Américains de Nashville.

Un sujet maîtrisé

Black Stone Cherry possède ses recettes pour des titres efficaces à l’image de “Again”. Une intro très catchy, une voix bien mise en avant et un refrain qui reste vite en tête. Les morceaux se balancent entre passages agressifs et accroche mélodique. La formule a le mérite de rendre chaque chanson facile d’écoute. Le disque déroule une tracklisting comme un bulldozer que rien n’arrête.

C’est quand le quatuor pousse dans le heavy qu’il réussit le mieux. “Push Down & Turn” avec ses riffs bien lourds et son groove assumé résulte en un morceau équilibré et puissant. “Ride” propulse des riffs qui sonnent très old school sur un rythme effréné. La lourdeur des guitares fait mouche. A noter que les paroles et les thèmes abordés par le groupe résonnent de manière toute particulière en cette période de pandémie.

Des ballades pour nuancer le heavy

 Black Stone Cherry fait la part belle aux ballades sur ce nouvel album. A commencer par “When Angels Learn To Fly”. L’occasion d’entendre la voix de Chris Robertson sur un autre registre. “In Love With The Pain” sent bon la country. Un refrain un peu mielleux, qui ne tombe pas pour autant dans l’excès. Un solo de guitare presque cliché qui complète un morceau rafraichissant et cheesy à souhait.

C’est sur “If My Heart Had Wings” que la formation trouve des clés de composition plus intéressantes. Les paroles, à cœur ouvert, chantées par Chris transpirent la sincérité. Une émotion juste se dégage de ce morceau. Les solos et les mélodies sont sans surprises mais fonctionnent bien.

Quelques surprises

Si les morceaux du “Black To Blues Volume 2” (2019) manquaient d’une touche plus personnelle et se perdaient dans une sur orchestration permanente, le tir est rectifié avec “Don’t Bring Me Down”. Le titre d’Electric Light Orchestra s’offre un relooking qui sent bon le sud des États-Unis. Le morceau devient plus rock, plus moderne tout en gardant toute sa personnalité originelle. Une reprise hommage pour ces fans inconditionnels de Jeff Lynne.

Les musiciens sortent des sentiers battus sur les solos de “The Chain”, qui saisissent l’auditeur dès les premières notes. Le groove de la voix de Chris est à son paroxysme et toujours cette lourdeur qui sert de fil rouge à l’ensemble. C’est avec “Live This Way” que le sentiment d’urgence mis en avant par BSC lors de ses interviews transparait. Une intro tonitruante portée par un duo batterie/guitare imparable, pour un morceau dont le rythme ne décélère pas malgré un refrain très pop. Le blues de “Keep On Keepin’ On” apporte une note finale moins formatée, empreinte d’une certaine candeur.

Black Stone Cherry prend une direction plus heavy avec ce nouveau disque qui devrait réjouir les amateurs du genre.

Informations

Label : Mascot Records
Date de sortie : 30/10/2020
Site web : www.rockurlife.net

Notre sélection

  • Push Down & Turn
  • Don’t Bring Me Down
  • Live This Way

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !