ChroniquesSlideshow

Black Stone Cherry – Black To Blues Volume 2

En octobre 2017, Black Stone Cherry sort “Black To Blues”, un album de reprises des classiques qui ont marqué le groupe. Le succès est immédiat et dépasse toutes les attentes de la formation, atteignant une première place au Billboard du blues. Sans grande surprise, le quatuor récidive avec “Black To Blues Volume 2”.

Back to the basics

Une nouvelle fois, le groupe originaire du Kentucky se penche sur ses influences blues pour proposer des versions revisitées de titres légendaires. Difficile de reconnaître “Me And The Devil Blues” de Robert Johnson dans la version très instrumentalisée de Black Stone Cherry. De l’original il ne reste guère plus que les paroles pour un résultat trop convenu. La version de “All Your Love (I Miss Loving)” d’Otis Rush perd une bonne partie de son groove et de son âme. Les Américains auraient peut-être gagné à s’inspirer de la collaboration entre Clapton et Rush.

Chris Robertson pousse sa voix sur “Death Letter Blues” tandis qu’à la guitare les solos s’enchaînent. C’est grâce au clavier que le morceau prend vraiment du relief. Black Stone Cherry a su s’entourer de bons musiciens blues comme leur ami Yates McKendree. La reprise montre bien le niveau technique de chaque membre, mais la noirceur des paroles n’est pas retranscrite.

Sur des titres comme “Down In The Bottom” de Howlin’ Wolf ou “Big Legged Woman”, le coup de moderne est plutôt réussi.

Une réalisation pas à la hauteur de l’ambition

L’EP part de l’envie d’un groupe de rendre hommage à des artistes qui l’ont fait vibrer. Une noble intention, qui se transforme malheureusement en un rendu lisse et peu intéressant. Chaque morceau devient le théâtre d’une superposition d’instruments et de solos, qui n’apporte rien aux œuvres originales. C’est une logique du trop, trop de couches, trop de fioritures, trop de production. Ça va à l’encontre de ce qu’est le blues. Cette musique sudiste, vecteur d’émotions sincères et vibrantes. Plus que de la musique, c’est un état d’esprit. Chris Robertson a une très belle voix et les musiciens sont excellents. Ce n’est juste pas suffisant pour réussir ce type de projet.

“Black To Blues Volume 2” est une succession de reprises trop scolaires et trop produites, auxquelles il manque l’essentiel : une âme.

Informations

Label : Mascot Label Group
Date de sortie : 01/11/2019
Site web : www.blackstonecherry.com

Notre sélection

  • Death Letter Blues
  • Big Legged Woman
  • Down In The Bottom

Note RUL

 3/5

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !