Chroniques

Balthazar – Fever

Quatrième album pour nos amis belges de Balthazar, “Fever” succède à “Thin Walls” (2015) et marque le retour du groupe depuis les escapades solo de plusieurs de ses membres ces dernières années. C’est également le premier depuis le départ de Patricia, qui assurait notamment les parties de violon si importante au son du quintette. Après un sans faute artistique sur leur trois premiers albums, est-ce que le désir de briser la routine a eu raison de leur pertinence ?

Si Balthazar rencontre le succès qui est le sien, c’est que chacun peut y trouver son compte sans pour autant que sa musique ne soit un fourre-tout incontrôlable. Au contraire, tout est incroyablement bien contrôlé, dosé et maitrisé. Et cette recette ne change pas sur “Fever”. Le titre d’ouverture illustre par ailleurs ce constat avec brio avec une chanson longue, progressive, sorte de maestria toute en nuance. La formation belge nous a habitué à toujours réussir son entrée en matière, une fois de plus l’essai est transformé !

La force de Balthazar est de, sur un seul et même disque, proposer nombre d’ambiances différentes sans jamais perdre en cohérence. Si on reconnait que “Fever” se montre peut-être plus festif qu’à l’accoutumée (l’hyper dansante “Changes”, la groovy “Entertainment”), le groupe n’en oublie pas sa posture si majestueuse, presque une marque de fabrique. Ainsi les mélodies sont nobles, les arrangements voix sont toujours pertinents et, bien que Maarten soit plus cadré que sur les efforts précédents, c’est surtout pour mettre en avant son potentiel crooner avec une interprétation toujours sensible.

L’ensemble commence donc par les morceaux les plus dansants, avant de s’enfoncer petit à petit vers des chansons plus profondes, à la composition plus dense. “Grapefruit” est un chef d’oeuvre d’ambiance avec les cordes comme fil conducteur de l’auditeur qui se laisse guider sans difficulté au coeur de ce titre qui nous envahit plus les minutes avancent. L’album se conclut sur la sublime “You’re So Real”, véritable condensé en quatre minutes de ce que Balthazar sait faire de mieux : des mélodies, un chant qui prend aux tripes, une joie mélancolique et des cordes qui donnent une dimension symphonique puissante. Les arrangements sont sublimes tant les choeurs apportent une résonance puissante qui va droit dans les tripes. La piste se termine suite à une progression des plus épiques, avec comme point d’orgue l’arrivée des cuivres caractérisant cette richesse si particulière à Balthazar.

On ne peut que s’incliner une fois de plus devant le travail accompli par Balthazar. Bien que moins symphonique que ses prédécesseurs, “Fever” est une nouvelle oeuvre bouleversante dans la discographie de la formation originaire de Courtrai. La capacité de ce groupe à proposer une musique à la fois sobre et envolée, joyeuse mais mélancolique, sans jamais tomber dans le sinistre, un son chaleureux et sans fioritures est exceptionnelle. Balthazar est une autre facette de la si brillante scène rock belge et en incarne définitivement l’un de ses piliers contemporains.

 

Informations

Label : PIAS
Date de sortie : 25/01/2019
Site web : balthazarband.com

Notre sélection

  • You’re So Real
  • Grapefruit
  • Phone Number

Note RUL

4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Nathan Le Solliec
LE MONDE OU RIEN