ChroniquesSlideshow

Arcade Fire – WE

On attendait cela avec impatience ! Le grand retour d’Arcade Fire ! Près de cinq ans après son dernier album Everything Now, moyennement bien accueilli, la bande livre avec WE un projet particulièrement maigre en termes de durée (quarante petites minutes d’écoute). Mais qu’en est-il de son contenu ?

“Age Of Anxiety I” donne le ton de ce nouveau disque. Exit les mélodies synthétiques et ronflantes, WE se veut épuré, sans fioriture, à fleur de peau. Tout a été longuement réfléchi, rien n’a été laissé au hasard. A son écoute, on comprend pourquoi le groupe canadien parle de cet album comme “la période la plus longue que nous ayons passé à écrire sans interruption, de toute notre carrière “. Le tout condensé pour nous toucher droit au cœur, sans détour.

Le projet, tantôt obscur tantôt bourré d’espoir, est divisé en deux faces : La face I (je) aborde le désespoir et l’isolement. La face We (nous) exprime le besoin de connexion pour surmonter le désespoir, le désir de nous rapprocher de nos proches. Avec une authenticité commune aux deux faces.

Synthé, guitare et piano s’entremêlent, l’atmosphère est lourde, le ton est grave. La face I s’achève avec le solennel “End Of The Empire I-IV”, longue méditation de plus de neuf minutes sur le déclin de l’empire américain. Soudain, un virage à 180° s’opère : passant de l’ombre à la lumière, “The Lightening I” retentit. Témoin de l’épopée sans répit que nous sommes en train de vivre seconde après seconde, le single marque le début de la face We. Le ciel s’éclaircit un peu plus avec “Unconditional I (Lookout Kid)”, dans laquelle le rythme est plus enjoué, l’ambiance plus légère. Les guitares acoustiques brillantes de la chanson titre “We” clôturent l’album. Win Butler scande “I wanna get well, I wanna get free“.

Avec ce disque conceptuel maîtrisé de bout en bout, nul doute qu’Arcade Fire parviendra à rallier à nouveau à sa cause les fans perdus en route par les vibes électro des deux précédents albums. WE est en effet un projet qui peut s’apparenter comme un retour aux sources pour Arcade Fire.

Quarante minutes de haute intensité sont finalement suffisantes quand on sait quoi dire et comment le dire. Alors attachez vos ceintures, Arcade Fire vous emmène. Vous sortirez résolument différent de cette incroyable épopée. En prime, la formation vient d’annoncer quatre dates en France, dont un passage le 15 septembre à l’Accor Arena de Paris.

Informations

Label : Sony Music / Columbia
Date de sortie : 06/05/2022
Site web : www.arcadefire.com

Notre sélection

  • The Lightning I
  • Age Of Anxiety I
  • Unconditional I (Lookout Kid)

Note RUL

 4/5

Ecouter l’album

Ecrire un commentaire

Albane Toulouse
Music speaks to people in a way that breaks down boundaries that words and actions sometimes can't.