ChroniquesSlideshow

Angels And Airwaves – Lifeforms

Angels & Airwaves signe un retour réussi avec un album complexe, poétique et cohérent. Les astres semblent s’aligner autour du projet ambitieux de Tom DeLonge.

Un univers interstellaire

Le disque démarre avec un titre réconfortant et prenant. Sur “Timebomb”, après une intro venue d’ailleurs, l’auditeur se retrouve embarqué dans une forme d’échappée sauvage d’où émane un sentiment d’urgence bien dosé. Une urgence principalement portée par une batterie saillante et des synthés utilisés à bon escient. Le ton durcit et revêt un manteau plus sombre avec le début de “Euphoria”. Les riffs lourds et cinglants associés aux rêveries électroniques confèrent une ambiance magnétisante.

Les éléments futuristes et atmosphériques qui faisaient la force du groupe sont maniés avec plus de nuance. Les influences de Tom DeLonge sont plus marquées, comme les airs de new wave sur “Losing My Mind”. Le morceau brille à travers sa dualité, entre un univers sombre et des passages très aériens. Le texte souligne des propos politiques, qui témoignent du désarroi de l’artiste face au contexte actuel. “This world is on fire and I am ice / Can’t balance things lately, I think we’re gonna die“. Un résultat probant !

L’expérimentation au service de l’émotion

Les compositions montrent l’évolution d’une formation plus affirmée, capable d’aller plus loin dans sa recherche de son et d’émotions. Tom DeLonge met toute sa sensibilité au service de son écriture. Elle se retrouve dans une palette vocale d’une étendue insoupçonnée. Parfois séducteur, robotique, résigné ou rêveur, le chanteur trouve une justesse jouissive à chaque instant.

“Spellbound” séduit par l’étrange sensualité qui se dégage d’une atmosphère électronique. Le morceau repose sur une basse prédominante et entêtante. Une vibe old school se dessine avec le très fringant “No More Guns”. Un air festif pour des paroles et une réflexion assez sombres sur le monde actuel. A la croisée de The Clash ou The Ramones, mais avec la patte Angels & Airwaves, le morceau détonne au sein d’un ensemble autrement cohérent.

Une minutieuse production

Tom DeLonge qualifie “Restless Souls” d’une lettre honnête de Dieu vers l’humanité. Une ambition soutenue par un perfectionnisme sonore bienvenu. Le morceau débute par une ligne de guitare vite complétée par des chœurs éthérés. Le chant devient plus haché, plus insistant avec un aspect légèrement irritant. Le refrain arrive à transmettre une idée de résignation et de force. Au fil des morceaux, la production, très soignée, évite l’écueil du trop lisse pour magnifier la complexité du son d’Angels & Airwaves. Les apports des synthés, des chœurs et des effets se justifient pleinement à travers la construction des morceaux. Le sujet est maîtrisé, même si l’album perd un peu en intensité avec les deux derniers titres, “A Fire In A Nameless Town” et “Kiss & Tell”.

Angels & Airwaves livre un album à la hauteur de ses ambitions, un voyage épique, interstellaire, empreint de poésie et de rock.

Informations

Label : Rise Records
Date de sortie : 24/09/2021
Site web : www.angelsandairwaves.com

Notre sélection

  • Euphoria
  • Losing My Mind
  • Timebomb

Note RUL

 4/5

Ecrire un commentaire

Marion Dupont
Engagée dans la lutte contre le changement climatique le jour, passionnée de Rock et de Metal le soir !