Brainwashed
While She Sleeps

Par Nathan Le Solliec le 27 mars 2015

On peut considérer ce nouvel album de While She Sleeps comme la première grosse sortie de cette année 2015. Si le succès des Anglais reste encore mesuré, l’impact qu’a eut leur premier effort studio, "This Is The Six" (2012), sur la scène metal/hardcore a rendu l’attente du deuxième opus ("The North Stands For Nothing" est d’avantage considéré comme un maxi EP plutôt qu’un premier opus) interminable. Près de trois ans après l’essai conclu brillamment, il fallait le transformer et si une opération de la gorge de Loz, le chanteur principal de la formation, a contrarié quelque peu le planning, la galette est enfin là, dans nos mains et c’en est presqu’un soulagement.

Outre l’intro composée d’un concert de voix humaines montant en intensité, l’ensemble s’ouvre sur la déjà connue "New World Torture". Couplet hyper agressif et lourd, refrain qui entre dans la tête en moins de deux écoutes, gang vocal et break salvateur, pas de doute, on écoute bien un album de While She Sleeps. On note cependant que Loz a gagné en agressivité et en régularité dans sa manière de chanter, il peut aussi varier quelque peu son timbre et offrir des perspectives différentes. Là où WSS excelle, c’est dans l’art de servir des compositions qui feront réagir le moindre fan de metal/hardcore burné, sans pour autant abuser des clichés du genre. Les structures des chansons de ce second disque sont bien plus riches et moins convenues que sur leur (excellent) premier album. Ce qui rend l’approche de ce "Brainwashed" un peu moins aisée et ce n’est pas pour nous déplaire. Si "Your Evolution" pèche un peu par son trop plein de breaks rythmiques, on ne peut nier l’efficacité du refrain et la qualité des ambiances amenées par les cordes. Les Anglais sont décidément bien énervés. Envisagé lors de leurs travaux précédents, l’aspect social des textes de While She Sleeps contraste une fois de plus avec le reste de la même scène, bien plus auto centrée. Que ce soit "Your Evolution", "Brainwashed", "Trophies Of Violence" ou "No Sides, No Enemies", WSS distille une critique de la société actuelle bien amère. Et avec la puissance des compositions telles que "Brainwashed" (qui résistera au break final de cette chanson ? ) ou encore "Trophies Of Violence", on sent que les musiciens ont voulu exorciser le plus possible leurs frustrations. Passage mélo obligé, la triplette "We Are Alive At Night" / "Our Legacy / "Four Walls" remplit parfaitement son rôle de tournant de la galette. Si le début distillait une rage contrôlée franchement réjouissante, While She Sleeps démontre sur ces trois morceaux leur incroyable capacité à simplifier le propos pour axer leur démarche vers un metal toujours énergique, mais bien plus mélodique. Nul doute que ces chansons feront figure d’hymnes en concert. Le live, parlons en ! Les passages épiques de cet album sont si nombreux que l’on peut se prendre à regretter que le groupe devra choisir seulement quelques titres de l'ensemble et qu’il y aura forcément des laissés pour compte. Là où While She Sleeps a brillamment évolué c’est dans la surprise liée aux compositions. Même s’ils ont toujours eu un songwriting surprenant, pouvant commencer doucement et terminer en trombe, ou l’inverse. Sur "Brainwashed", la variété des rythmes, des ambiances risque de perdre l’auditeur le moins averti mais après tout, de telles chansons se méritent et il n’est pas exclu de laisser le temps au temps et d’y revenir. D’autant que la formation sait user de gimmicks délicieux pour raccrocher le wagon à l’abandon. Jugez plutôt l’influence early-Slipknot sur "Trophies Of Violence" ou sur "Brainwashed", si surprenante mais tellement bien pensée.

S’il n’y avait pas vraiment de crainte concernant ce nouvel essai, il est quand même réjouissant de dire que les Anglais de While She Sleeps ont réussi avec "Brainwashed" a offrir une suite à la hauteur de "This Is The Six". Moins évident mais plus varié, les fans du genre pourront continuer de headbanger sur les compositions les plus énervées du groupe pendant que les autres planeront avec l’aspect épiques de certaines chansons très bien écrites.

Informations

  • Label : Search And Destroy Records
  • Date de sortie : 23/03/2015
  • Site web : wssofficial.com

Notre sélection

  • Four Walls
  • No Sides, No Enemies
  • Brainwashed

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK