Colossus
Triggerfinger

Par Pierre Wiederkehr le 29 août 2017

Trois ans après "By Absence Of The Sun", l'excitation était à son paroxysme à l'idée de découvrir la nouvelle réalisation du détonant trio belge. Véritables bêtes de scène, les adeptes du stoner jouissent d'une cote de popularité élevée auprès des amateurs du genre. Si leurs réalisations studios restent de qualité, elles n'arrivent pas à retranscrire toute l'énergie et la fougue déployée lors des prestations live. Le nouvel opus "Colossus" arrivera t-il à rompre avec cette habitude ?


Toujours emmené par Ruben Block (chant/guitare), Paul Van Bruystegem (basse) et Mario Goosens (batterie), Triggerfinger s'est associé au célèbre producteur Mitchell Froom (Paul McCartney, Pearl Jam, Elvis Costello) pour leur nouvelle réalisation; donnant un nouveau souffle à leur créativité. "Colossus" ouvre l'ensemble et insuffle l'énergie suffisante pour rompre avec l'empreinte du groupe. La piste éponyme est très rythmée, animée par un chant entraînant et un groove omniprésent grâce à une solide ligne de basse. "Flesh Tight" et "Candy Killer" lui emboîtent le pas revenant vers des sonorités plus habituelles mais toujours de qualité. La guitare épaisse et la performance vocale de Ruben Block étant toujours de haute volée.


Le trio belge sait naviguer dans d'autres registres et il le démontre. "Afterglow" et le déroutant "Steady Me" mettent en avant une jolie guitare acoustique qui accompagne à merveille le chant et la rythmique très mélodique mise en place. Triggerfinger a clairement choisi d'être dans l'expérimentation en cassant une routine qui aurait pu lasser l'auditeur. "Upstairs Box" avec ses relents de la bande de Josh Homme ou encore les très réussis "Breathlessness" ou "Bring Me Back A Live Wild One" en sont les plus beaux exemples.


Les Belges ont apporté un soin minutieux à leurs compositions avec des rythmiques impeccables, une basse savamment dosée et un chant qui se marie à la perfection avec les réalisations du disque. Aucun instrument ou effet ne s'impose grossièrement, ce qui rend l'écoute de "Colossus" très agréable.


"Wollensak Walk" conclut le tracklisting sans dissiper l'impression globale. Mieux encore, Il enfonce le clou ! La guitare sonne toujours aussi juste, la basse dégouline de lourdeur et la voix reste efficace. Ce morceau entraînant clôt en beauté la cinquième réalisation studio de Triggerfinger.


"Colossus" est un disque très riche et bien abouti qui donne à Triggerfinger une nouvelle dimension. La minutie apportée aux compositions et la volonté d'explorer de nouveaux horizons permet au trio belge de ne pas tomber dans la facilité, pied d'argile du Colosse. Une démarche remarquable !

Informations

Notre sélection

  • Colossus
  • Breathlessness
  • Bring Me Back A Live Wild One

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK