The Sick, Dumb And Happy
The Charm The Fury

Par Pierre Wiederkehr le 18 mars 2017

Malgré les apparences, réussir son premier album peut s'avérer un cadeau empoisonnée difficile à gérer. Les attentes suscitées sont nombreuses et délivrer une nouvelle offrande de la même qualité est un exercice au combien périlleux. Et c'est à ce challenge ardu que les Néerlandais de The Charm The Fury se sont frottés. Après leur album "A Shade Of My Former Self" sorti en 2013 , le groupe d'Amsterdam propose sa nouvelle réalisation "The Sick, Dumb & Happy". Excepté l'arrivée du guitariste Martijn Slegtenhorst, le line up est inchangé et se compose toujours de Caroline Westendorp au chant, Rolf Perdok et Lucas Arnoldussen aux guitares et Mathijs Tieken à la batterie. Ce nouvel album permettra t-il aux jeunes Hollandais d'enfoncer le clou ?


L'ensemble démarre tambours battants avec le single "Down On The Ropes" déjà révélé il y a plusieurs semaines. Avec un riff détonant et un rythme effréné, ce titre dévaste tout sur son passage et ne laisse aucun répit à l'auditeur. La voix rageuse de Caroline Westendorp fonctionne à merveille avec les guitares épaisses et la batterie déchainée de Mathijs Tieken. Ce morceau surprend tout de même car il tranche nettement avec les réalisations du premier album. Les Néerlandais ont insufflé un groove et une lourdeur dans la droite lignée de Pantera. Surprise très agréable même si les fans de la première heure seront très certainement déroutés.


"Echoes" emboîte le pas et utilise les mêmes ingrédients que précédemment avec un riff gras d'une efficacité redoutable. A peine le temps de souffler que "Weaponized" débarque et arrache un peu plus nos oreilles à coup de distorsions et chants furieux. En trois titres, The Charm The Fury met tout le monde d'accord avec des réalisations énervées et fracassantes mais sans pour autant être dénuées de soins dans la composition. La production est un vrai point fort qu'il faut mettre en lumière.


Les Néerlandais parviennent à ne pas lasser l'auditeur en diversifiant son propos et en ne tombant pas dans la facilité d'empiler les riffs. "Blood And Salt" avec son chant clair et ses mélodies hypnotiques ou le très calme "Silent War" révèle toute la justesse instrumentale des cinq musiciens.


Mention spéciale à la prestation de Caroline Westendorp qui est époustouflante du début jusqu'à la fin. En jonglant entre les chants furieux ("Down On The Ropes", "The Future Need Us Not") et des passages claires toutes en maîtrise ("Echoes", "Silent War"), la chanteuse fait étalage d'une palette impressionnante qui force l'admiration. Le duo "Songs Of Obscenity" / "Break And Dominate" conclut l'album et se charge de donner une dernière déferlante de décibels du plus bel effet. Les refrains chantant et entraînant ne demandent qu'à être repris par le public et à s'épanouir en live .


The Charm The Fury réussit pleinement sa mission et délivre un disque d'une qualité indiscutable. La composition soignée des titres, la performance des musiciens et la production rigoureuse font de "The Sick, Dumb & Happy" une réalisation sur laquelle il est urgent de poser son oreille.

Informations

Notre sélection

  • Down On The Ropes
  • Blood And Salt
  • Songs Of Obscenity

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK