Only Death Is Real
Stray From The Path

Par Chloé Neves le 10 septembre 2017

C'est ce vendredi que Stray From The Path fait sa rentrée, en présentant son sixième album, "Only Death Is Real". Et entre l'élection de Trump et la montée des violences racistes aux Etats-Unis, le groupe de hardcore avait de quoi écrire un disque plein de revendications.


Controversé pour ses positions anti-fa, SFTP n'en reste pas moins une formation appréciée, s'entourant de nombreux artistes et pointures de la scène pour offrir un énième opus tout en énergie et lyrics saisissants. En effet, les dix pistes de l'effort sont tout aussi engagées les unes que les autres. Et l'engagement politique de SFTP jaillit dès le pochette, où les pièces d'échec représentent chacune l'élite, le gouvernement, l'Eglise, l'armée, la police et tout en bas de l'échelle :  les citoyens.


Encore une fois, Stray From The Path n'a pas fait dans la dentelle niveau paroles, offrant des compositions d'une honnêteté cinglante. L'essai s'ouvre sur "The Opening Move", intro d'une minute trente qui annonce déjà la couleur pour les trente minutes à venir. Le quatuor réutilise les mêmes codes que sur ses précédents efforts, et son image s'en dégage fidèlement. L'album dénonce, agit comme un électrochoc aux oreilles des auditeurs.


"Goodnight Alt-Right", troisième piste, avait longuement fait réagir, avec son clip mettant en scène le chanteur à la poursuite d'un néo-nazi américain. Et si Trump et Richard Spencer, leader suprémaciste, sont clairement visés, ce ne sont pas les seuls à qui ce "Only Death Is Real" s'adresse. Militants fascistes, dirigeants de l'économie mondiale, gouvernements. Tous ceux que le groupe de Long Island jugent comme néfastes à la société en prennent pour leur grade.


Pour la première fois, le groupe a fait appel à Jesse Barnett, chanteur de Stick To Your Guns à la production vocale. Mais en plus de la production, c'est aussi trois autres featurings qui sont présents sur le disque, montrant la capacité de la formation à faire collaborer des artistes, donnant alors une autre dimension à ses morceaux. L'opus est vibrant d'honnêteté et de revendications, parfois borderline. Les riffs puissants et la ligne de basse solide mettent en relief la créativité du groupe, qui tout en restant fidèle à lui-même, offre une diversité notoire de chansons. Les titres sont violents et énergiques, et l'enchaînement ne nous laisse pas de répit. SFTP offre aussi une nouvelle version de "The House Always Wins", cette fois-ci en featuring avec Vinnie Paz, rajoutant encore un peu plus d'influence hip hop dans l'album.   


Le problème de ce disque est peut-être, de manière paradoxale, sa violence. Si Stray From The Path veut dénoncer la violence et la haine dans l'actualité, ses paroles font jaillir une colère sûrement tout aussi néfaste à la société. A force de vouloir suivre et renforcer cette image, le groupe doit veiller à ne pas perdre en crédibilité.

Informations

  • Label : Sumerian Records / ADA / Warner
  • Date de sortie : 08/09/2017
  • Site web : onlydeathisreal.com

Notre sélection

  • Let's Make A Deal
  • Goodnight Alt-Right
  • Plead The Fifth

Note RUL

3.5 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK