Homesick
Shake Shake Go

Par Cléa Jouanneau le 16 septembre 2018

Concert à La Maroquinerie, tournée d’été et concert promo sur le toit de Facebook, son nouvel album, Shake Shake Go l'a longtemps teasé. "Homesick", avec son artwork old school estival, vient finalement égayer la rentrée. Le rugissant premier single "Dinosaur" avait posé les fondations d'une évolution pop rock, l'EP du même nom en avait dressé les murs, et voilà que "Homesick" vient poser la toiture. Connu pour la douceur de ses compositions dépaysantes, avec l'incontournable "England Skies" en tête de wagon, Shake Shake Go s'attaque à l'épreuve du deuxième effort studio en allant voguer vers de nouveaux horizons, remplis d'airs pop énergétiques et de riffs électriques.


Dès le second morceau, "Fake Love", et son riff d'ouverture tonitruant, le ton est donné. Aussi bien dans la détermination des paroles que dans la voix puissante de Poppy Jones, on sent une ambition dupliquée. Si la guitare acoustique de Virgile Rozand est toujours omniprésente, la guitare électrique de Marc Le Goff prend de plus en plus de place, comme sur la saturée "Control". Sur "Alright" et "Panda", c'est une influence plus électronique qui vient nuancer la musique de la bande franco galloise


Comme Poppy Jones nous l'avait expliqué en interview à la sortie de l'EP, ce second essai est également marqué par une volonté du groupe de transmettre son énergie live, moins palpable sur son premier effort. Ainsi, outre la déferlante d'énergie qu'est le premier single, "Dinosaur", l'ultra accrocheur "Come Back To Me", avec ses refrains dansant et ses synthés joyeux, fait office d'explosion de bonne humeur. Si "Homesick" étend l'univers musical du quatuor, il n'est pas question non plus de changer complètement d'ADN. L'ensemble réserve toujours une place d'honneur aux mélodies acoustiques aux choeurs fédérateurs. Telle une invitation à l'évasion, "Mahi Mahi" enveloppe l'auditeur d'un réconfortant voile de douceur au parfum estival. Les mélodies pleines d'espoir de "With You" et "Let You Down", relevées par la batterie entraînante de Kilian Saubusse et des guitares pêchues, viennent parfaitement témoigner de cet enracinement folk, enrichi de nouvelles influences.


Plus grave, "Wonderlost" voit Poppy Jones reprendre des tons conquérants, dans la veine d'un "Lead Me To The Water". Toujours étonnante par sa force et sa maîtrise sans faille, la jeune chanteuse semble également plus confiante. Et si la puissance de sa voix est mise en avant sur la plupart des morceaux, "Blackbird" lui permet de montrer sa maîtrise dans un registre beaucoup plus retenu. Le résultat ? Une touchante ballade sur laquelle la chanteuse évoque la relation qui la lie à son père. En plus d'une richesse réjouissante et d'une production remarquable, la force de ce disque réside en la progression intelligemment amenée présente sur chaque morceau. Derrière un aspect frais, léger et qui s'écoute facilement, l'album recèle de nuances et d'arrangements subtils. On vous prescrit donc de l'écouter encore et encore pour ne pas passer à côté. Et aussi parce que ça fait terriblement du bien !


"Homesick" est donc tout ce qu'on peut attendre d'un deuxième album : une évolution habilement réalisée, sans perdre la recette qui a fait le succès du groupe. Shake Shake Go injecte à sa pop folk chaleureuse une bonne dose d'énergie contagieuse pour un résultat solide, riche et très cohérent. En se teintant de pop et de rock, la musique du groupe ne perd rien en sa fraîcheur, sa spontanéité et sa sincérité et confirme le talent de composition de la formation pour les mélodies fédératrices et accrocheuses. L'un des albums les plus savoureux de cette rentrée !

Informations

Notre sélection

  • Dinosaur
  • With You
  • Control

Note RUL

4.5 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK