Dans La Peau
Kyo

Par Valentin Guérin le 14 décembre 2017

Trois ans après son fameux retour, appuyé par la sortie de "L'Equilibre" (2014), le quatuor pop rock Kyo confirme ses envies avec "Dans La Peau", un cinquième album studio livré au public juste avant les fêtes de fin d'année. Après un virage électro rock entamé depuis déjà quelques mois, les Français continuent de s'émanciper du style sombre et torturé de ses débuts pour se rapprocher d'un univers plus adulte, plus connaisseurs des réalités de ce monde, plus sain, tout en restant égal à lui-même.


En 2003, Kyo voulait "tout envoyer en l'air". Un an plus tard, "trouver au bout le contact". Finalement, dix ans plus tard, la formation revient dans la lumière et ressasse le passé en quête du Graal. Une recherche de stabilité, de cohérence et de nouveautés qui passe par une évolution en termes de son, des thèmes évoqués et de l'ambiance globale. Car oui, Kyo n'est plus le groupe d'il y a dix ans et "Dans La Peau" nous assure une nouvelle fois de sa volonté d'acceptation du présent et de l'utilisation des codes modernes pour être dans l'ère du temps.


Aujourd'hui donc, exit les riffs plaqués distordus et garde aux fans n'ayant pas aimé la facette légère de "L'Equilibre", puisque ce cinquième essai favorise de façon plus soutenue une production planante, où les guitares sont plus harmonieuses que raisonnantes, pour une ambiance qui n'est pas sans rappeler certains titres du second album d'Empyr, "Unicorn" (2011).


Un travail riche en petites mélodies de six cordes distinguées, en nappes de synthés et en rythmiques sèches et dynamiques, qui finalement correspond assez justement à ce que souhaite représenter la formation en 2018. A l'instar de l'excellent et minimaliste "Dans Les Cordes" au plus commun "Plan A" ou "Danse", l'atmosphère dressée par ce douze morceaux est plus contemporaine que faussement rock, tout en restant sensiblement propre au groupe, grâce aux paroles et au chant très marqué de Benoit Poher.


Si musicalement les Français ont parcouru du chemin depuis "300 Lésions" (2004), les thématiques abordées par le frontman semblent intemporelles bien qu'au goût du jour, avec un regard tantôt optimiste tantôt troublé. Ce qui fait la force de chaque disque de Kyo est aussi ce qui fait le succès des musiciens en France : des textes aux paroles qui peuvent facilement être assimilées par le public, comme le refrain de "Prends Les Coups", le single "Plan A" ou la ballade de Florian Dubos "Plus Que Mes Doutes".


En somme, des mélodies loin d'être réalisées par des légendes de la voix mais faisant vibrer la corde de la sensibilité et qui apparaissent comme accessibles sur différents plans, sur différents niveaux, accueillantes et compréhensibles. Quand bien même il est possible d'être sceptique quant à la trajectoire entrepris par cet ensemble, il n'empêche que ce qui démarquait le quatuor du reste le démarque encore dans le milieu, cette envie de reconnaissance et d'adhésion au présent singularisé par une patte loin d'être claire.


Au final, tout comme "L'Equilibre", "Dans La Peau" est un album à apprivoiser plus qu'un disque hommage aux débuts du groupe. Si l'équipe a bien compris les normes musicales contemporaines, celle-ci n'en reste pas moins inspirée, forte dans l'art de créer des mélodies entêtantes et diverses, tout en respectant son nom. Et même si persiste la nostalgie de l'insouciance de "Dernière Danse" ou "Je Cours" et qu'il manque certainement quelques touches rock dans le lot, avec un peu de recul, "Dans La Peau" représente sans nul doute ce que doit être le quatuor aujourd'hui, un projet unificateur et appréciable, simple à écouter mais complexe à comprendre.

Informations

  • Label : Sony Music / Jive Epic
  • Date de sortie : 08/12/2017
  • Site web : www.kyomusic.com

Notre sélection

  • Dans Les Cordes
  • Danse
  • Plan A

Note RUL

3 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK