Black Labyrinth
Jonathan Davis

Par Pierre Wiederkehr le 26 mai 2018

Charismatique frontman du groupe Korn, il apparaît inutile de revenir sur la riche carrière de Jonathan Davis. Chanteur et compositeur hors pair, il ne manquait qu'un album solo pour compléter son riche CV. C'est chose faite avec "Black Labyrinth" qui conclut un travail de longue haleine commencé en 2007. Cet effort en solo sera t-il à la hauteur de son immense talent ?


Ceux qui s'attendait à une redite d'un disque de Korn seront déboussolés car Jonathan Davis a balayé un large horizon mêlant de nombreux styles. "Underneath My Skin" qui démarre l'écoute se voit doter d'un refrain très efficace avec un chant tout en retenue agrémenté d'un riff lourd savamment dosé.


"Final Days" qui lui emboîte le pas montre clairement cette volonté de mélange des genres. L'atmosphère aux sonorités orientales fait naviguer l'auditeur vers un univers étonnant mais très agréable. En deux chansons, Jonathan Davis démontre que "Black Labyrinth" est l'occasion de varier les plaisir avec une efficacité redoutable.


Ce tour d'horizon continue sans pour autant se montrer brouillon. "Medicate" rappelle tout l'amour que porte le frontman de Korn aux ambiances et sonorités électroniques. "What You Believe" reste dans la même lignée même si ce morceau se fait beaucoup remarquer par sa lourdeur et son rythme imposant. "Please Tell Me" parvient à mêler l'électro et la voix mystérieuse de Jonathan Davis pour créer une atmosphère intrigante du plus bel effet.


Cet opus met une fois de plus en avant toute la richesse caractérisant la palette vocale du chanteur de Korn. Très à l'aise sur les morceaux teintés de groove ("Underneath My Skin", "Walk On By"), l'interprète sait également se montrer à l'aise sur les compositions plus heavy et plus direct ("Your God", "Basic Needs").


"Everyone" rappelle que l'influence de Korn n'est tout de même pas si lointaine. La rythmique énergique, les lignes de guitares et le chant s'approche du registre du quintette américain même si le style demeure plus metal industriel que neo metal. "Happiness" reste dans la même veine et permet de mettre en lumière une fois de plus le chant si reconnaissable de Jonathan Davis.


"Black Labyrinth" est un album très complet qui mérite plusieurs écoutes pour en déceler toutes les nuances. Jonathan Davis a pris du temps pour délivrer sa première offrande et ce soin apporté aux compositions est du plus bel effet. Le chanteur mêle une multitude de styles sans se perdre en chemin et en apporte toute la richesse de sa voix aux différents titres. Ce premier coup d'essai est une franche réussite et mérite que l'on y jette une oreille très attentive !

Informations

Notre sélection

  • Underneath My Skin
  • Everyone
  • What You Believe

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK