+001
Jenn Ayache

Par le 01 septembre 2014

Moins de deux ans après la sortie de "Sunset", le dernier album de Superbus, la chanteuse et principale auteure des titres du groupe revient avec un premier album solo sous le nom de Jenn Ayache. Pour cet opus, elle a préparé une trentaine de titres mais n’en a finalement retenu que dix pour constituer "+001". Si avec Superbus elle faisait de la pop rock, une fois seule aux commandes Jenn Ayache prend un virage assez différent de ce qu’elle pouvait jouer avec sa formation pour composer un album aux sonorités bien différentes.

Avec "+001" comme titre on est d’emblée plongé dans l’univers de ce disque : c’est un ovni. Il est quasi impossible de le catégoriser dans un genre musical plutôt qu’un autre tout comme il est assez difficile d’en comprendre le nom sans en demander la signification à son auteure. Tantôt urbain, tantôt hip hop, tantôt électro avec des notes de rap, quelques sonorités de reggae et de ragga, pour son premier disque solo, Jenn Ayache explore de larges champs musicaux. D’ailleurs, elle a même changé sa façon de chanter et d’interpréter des chansons, marquant une nette rupture avec ce qu’elle faisait avec Superbus. Sur la plupart des morceaux de l'ensemble, Jenn Ayache a adopté une espèce de phrasé chanté-parlé qu’on pourrait attribuer à une slameuse et qui rappelle le style de Coxie dans sa chanson "Garçon". Aussi, sur trois titres, la voix de Jenn Ayache et celles des chœurs sont autotunées, ce qui donne un rendu au niveau des sonorités assez proches de ce que pouvaient faire The Black Eyed Peas dans leurs derniers essais, "The E.N.D." et "The Beginning". L’album comporte deux duos : "J’ai Voyagé", titre sonnant comme un clin d’œil à "Travel The World" du temps de Superbus, avec Tito Prince, rappeur assez peu connu; et "Animal", avec le leader de Skip The Use, Mat Bastard. Côté textes, comme elle aimait déjà le faire pour Superbus, Jenn Ayache mélange les paroles en français et en anglais sur la plupart des chansons. On sent qu’elle s’est amusée à jouer avec les mots dans quelques pistes comme "Tous Les Etages" tout en rimes ou "On Connait Pas". La pépite de l’opus se trouve à la fin, en dernière position. C’est une très belle reprise, toute en émotion, de "Diabolo Menthe" interprétée à l’origine par Yves Simon et bande originale du film de Diane Kurys du même nom.

"+001" est un album à mille lieux de ce qu’on pouvait attendre de Jenn Ayache, connaissant son travail avec Superbus. Pas de titres aussi chantés que ceux de son groupe originel, si ce n’est que la reprise d’Yves Simon, pourtant elle chante bien, Jenn. Le disque est très cohérent, car elle y présente une véritable nouvelle identité artistique parfaitement assumée. C’est un pari assez risqué que ce virage musical. Reste à voir si les fans de Superbus vont la suivre dans ce tournant.

Informations

Notre sélection

  • Diabolo Menthe
  • Animal
  • Just In Time

Note RUL

3.5 / 5

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK