13
Indochine

Par Jérémy Séjourné le 11 février 2018

Voilà trente sept ans qu'Indochine et son incontestable meneur Nicola Sirkis font le bonheur de leurs fans. Depuis 2002 et la renaissance du groupe avec "Paradize", Indo (pour les intimes) n'a eu de cesse de proposer du matériel foncièrement rock mais toujours teinté de ce parfum 80's. Le quintette est conscient de son impressionnante popularité. Il se veut donc le plus généreux possible en offrant, quatre ans seulement après "Black City Parade" et sa tournée marathon, un album sobrement intitulé "13". Ce dernier est un véritable écrin de nostalgie mêlant thèmes intergénérationnels et sonorités résolument modernes.


Sur ce treizième opus, l'inspiration est toujours au rendez-vous pour la désormais incontournable paire de compositeurs que sont Nicola Sirkis et sa muse Oli de Sat. La plume du chanteur semble n'avoir jamais changé d'encre. Elle continue d'étaler tous les maux de la société depuis trois décennies. Cependant, celle-ci se veut aujourd'hui plus rassurante, optimiste mais toujours singulière. La patte de Sirkis est toujours reconnaissable. Certains y verront une forme d'auto-parodie, tant les structures peuvent paraître simplistes, quand d'autres se satisferont de naviguer en terrain connu.


Musicalement, la troupe a opté pour un véritable retour aux sons électroniques, tout en gardant la dynamique très rock qu'on lui connait depuis toujours. Pour ce faire, l'utilisation de machines délivre de puissantes rythmiques. Couplée à des lignes de synthé des plus efficaces, elle donne un aspect familier et particulièrement entêtant aux titres de ce disque. Dans cet esprit, "Station 13", "Henry Darger " ou "Kimono Dans L'Ambulance" cartonneront sans nul doute en live.


Les treize morceaux proposés sont par ailleurs assez longs et semblent taillés pour la scène. En témoigne la première piste "Black Sky" et son intro à la Bowie, prenant son temps afin d'installer l'ambiance générale de l'opus. Empli d'une certaine mélancolie et teintée d'espoir, "La Vie Est Belle" est d'ores et déjà adopté par les fans. Seconde offrande de Mickaël Furnon (Mickey 3D) après "J'Ai Demandé A La Lune", ce morceau résonne comme un futur incontournable. Véritable témoignage du savoir-faire de la bande, "Suffragettes BB" se pose ici comme un hymne instantané au son rock/new wave à la mélodie imparable ! Sur "Gloria", treizième piste aux allures de suite au "Baiser" de 1990, Asia Argento se voit partager les mêmes lignes de chant que Sirkis. Du haut de ses sept minutes, celle-ci résonne comme une déclaration d'amour à ceux qui sont partis trop tôt et à "nous et toi, forts comme des rois".


Dès la première écoute, tout semble avoir été mis en oeuvre pour que chaque piste porte le sceau du classique instantané. Le soin apporté à chaque note et à la production respire le perfectionnisme. Indochine continue donc d'asseoir sa renommée, en proposant à ses fans inconditionnels et aux nouveaux aventuriers ce nouvel album "treize" addictif.

Informations

  • Label : Sony Music / Indochine Records
  • Date de sortie : 08/09/2017
  • Site web : www.indo.fr

Notre sélection

  • Black Sky
  • Station 13
  • Suffragettes BB

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK