Chronique : Halestorm - Vicious - RockUrLife - webzine rock, alternatif, indie, scène française

Vicious
Halestorm

Par Pierre Wiederkehr le 01 août 2018

Difficile de rester indifférent à l'évocation du nom Halestorm. Groupe majeur de la scène US, la bande emmenée par la talentueuse Lzzy Hale dévore tout sur son passage. Avec des albums studios solides ou à travers des shows lives détonants, les Américains sont difficilement évitables. Alors quand le quartette annonce la sortie d'un nouveau disque, il est peu dire que l'excitation est palpable. Mais que peut-on attendre d'une nouvelle réalisation ? Le groupe saura t-il maintenir son niveau sans tomber dans la redite ? Réponse immédiatement en se mettant le dénommé "Vicious" dans les oreilles !


Premier signe qui ne trompe pas, la bande s'est offerte les services d'un nouveau producteur pour cet opus. Et pas des moindres ! Avec Nick Raskulinecz derrière les manettes, Halestorm collabore avec une personne ayant travaillé avec les plus grands (Foo Fighters, Mastodon, Deftones). Le niveau d'exigence que se sont imposés les Américains est donc élevé et révèle l'envie de franchir un nouveau cap.


"Black Vultures" qui ouvre le tracklisting est doté d'un riff très lourd bien soutenu par la rythmique efficace de Arejay Hale derrière les fûts. La magnifique voix de Lzzy Hale, qui n'est plus à présenter, s'imbrique parfaitement dans la ligne mélodique et ne prend jamais trop de places par rapport aux instruments. Cette bonne impression se poursuit avec "Skulls" où les divers arrangements mettent en lumière le gros travail visant à valoriser l'aspect mélodique. La production est aux petits oignons et donnent énormément de cachets aux compositions.


Toujours dans un souci de ne pas lasser, le quatuor multiplie les ambiances. On passe ainsi d'un turbulent "Uncomfortable" avec un rythme infernal à un plus posé "Buzz" sans perdre en qualité. "Conflicted" navigue vers un registre plus acoustique et permet de vérifier une fois de plus la qualité du chant de Lzzy Hale. Cette dernière est comme à l'accoutumé un réel plus pour les morceaux, tant elle donne une fougue qui transpire à travers les chansons. La ballade acoustique "Heart Of Novocaine" la symbolise de la plus belle des manières.


Le plus aérien "Do Not Disturb" continue d'épurer l'ensemble en délivrant un rock très 70's où les temps forts se retrouvent dans un refrain empreint de dynamisme. On retrouve cette énergie dans les chorus charismatiques de "Killing Ourselves To Live". Halestorm balaie les univers mais n'en oublie pas de rester rassembleur en vue de ses prestations live.


"Vicious" est un album qui s'intègre parfaitement dans la discographie qualitative d'Halestorm. La production de Nick Raskulinecz est une réussite inévitable en donnant à toutes les compositions une multitudes d'émotions justement dosées. En passant de morceaux agressifs à des ballades des plus réussies, ce disque prouve que les Américains ne ralentissent pas la cadence et ont bien des choses à dire.

Informations

Notre sélection

  • Black Vultures
  • Uncomfortable
  • Heart Of Novocaine

Note RUL

3.5 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK