Prequelle
Ghost

Par Pierre Wiederkehr le 01 juin 2018

Difficile de passer à côté du phénomène Ghost ces dernières années. Avec une imagerie originale et une musique de grande qualité couplée à des performances scéniques époustouflantes, les Suédois sont incontournables. Les récents déboires du groupe, avec le départ de quelques membres et la révélation de l'identité de Papa Emeritus incarné par Tobias Forge, n'ont en aucun cas fait vaciller l'équilibre des Scandinaves. Trois ans après l'excellent "Méliora", Ghost revient donc sur le devant de la scène pour présenter son nouvel effort, l'alléchant "Prequelle". Cette nouvelle réalisation sera t-elle à la hauteur de toutes les attentes suscitées ?


Pour cet album, les Suédois rompent avec la lignée des Papa Emeritus en voyant apparaître une nouvelle figure en la personne du Cardinal Copia. Signe que le groupe attache un soin particulier à ne pas tomber dans la facilité et à se renouveler. On peut légitiment se demander si cette volonté de changement va s'avérer bénéfique mais le suspense n'a pas lieu d'être, "Prequelle" est un excellent album de bout en bout.


Le titre d'introduction "Ashes" plonge immédiatement l'auditeur dans l'univers agréable de Ghost avec un clin d'œil mélodique très marqué vers "Spöksonat" de "Meliora". Le single "Rats" qui lui emboîte le pas révèle un son très heavy aux allures d'un Ozzy Osbourne des 80's. Le refrain très efficace, les envolées de guitares et l'outro de toute beauté font de ce morceau une entrée en matière idéale.


"Prequelle" offre des structures plus directes que les œuvres précédentes mais elles permettent de mettre en lumière tout le soin apporté à la production. Après plusieurs écoutes, on peut percevoir toutes les nuances et détails qui donnent une épaisseur du plus bel effet au tracklisting. Les refrains très catchy rendent le disque très accessible. "Faith" avec son chorus très mélodique ou encore "See The Light" et son refrain tout en puissance en sont les plus beaux exemples. La performance vocale du chanteur est aussi à souligner tant elle confère une atmosphère propre à l'univers de Ghost.


Deux morceaux instrumentaux enrichissent l'écoute et mettent en avant le talent de composition des Scandinaves. "Miasma" et sa montée en puissance progressive permettent aux guitaristes de distribuer des solos d'une efficacité déconcertante accompagné par un saxophone déchaîné. L'autre pièce instrumentale, "Helvetesfönster", se révèle plus progressive avec des changements de rythmes et des parties de claviers redoutables, idéales pour transmettre des émotions du plus bel effet.


Ces deux compositions donnent une bouffée d'air frais au tracklisting en permettant de freiner l'aspect très direct (mais efficace) que l'on retrouve sur d'autres compositions comme "Dance Macabre" ou encore "Pro Memoria". "Life Eternal" conclut l'écoute de l'opus avec brio et apporte encore plus de cachet à l'ensemble. Après un démarrage tout en délicatesse, la piste s'achève avec des chœurs rappelant tout l'amour que porte les Suédois pour l'aspect théâtral et le soin de la mise en scène.


"Prequelle" perpétue la bonne habitude qu'a pris Ghost de délivrer des albums d'une qualité saisissante. D'apparence plus abordable avec des compositions plus directes aux refrains ingénieux, l'œuvre n'en demeure pas pour autant moins riches. Le combo scandinave parvient à glisser ici et là des petits détails qui font de ce disque une réalisation complète, idéale pour convertir les derniers sceptiques à rejoindre la confrérie des adorateurs de Ghost !

Informations

Notre sélection

  • Rats
  • Helvetesfönster
  • Life Eternal

Note RUL

4.5 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK