T.O.Y. TV
Discloser

Par le 02 octobre 2011

Créée en septembre 2009, Discloser est une formation nantaise alliant rock et fusion. Se nourrissant de nombreuses influences, le groupe enchaîne les concerts et sort en autoproduction un EP éponyme de trois titres en janvier 2010. Mais le groupe n’en reste pas là et se lance dans la composition d’un album. Ainsi, les différents membres du groupe, Christophe "Kriss" Le Maux (chant/guitare), Emmanuel "Cha" Raison (guitare), Henri-Pierre "H-Pi" Pellegrin (basse/clavier) et Guillaume "Mitch" Pastemps (batterie), sortiront le 10 octobre 2011 leur premier opus intitulé "T.O.Y. TV".

Après nous avoir mis l’eau à la bouche avec son EP, Discloser passe à la vitesse supérieure et sort son premier album. Après l’écoute de ce dernier, il apparaît évident que le quatuor a été fortement influencé par System Of A Down. En effet, le timbre de voix du chanteur n’est pas sans rappeler celui de Serj Tankian avec ses trémolos bien caractéristiques. On peut d’ailleurs d’ores et déjà se demander si c’est un choix judicieux étant donné que l’on sera forcément tenté de faire le rapprochement avec ce dernier. Mais la comparaison ne s’arrête pas là puisqu’il faut se rendre à l’évidence, l’ensemble du disque est parsemé d’autres références à SOAD. En effet, que cela soit la structure de certains morceaux, l’intrusion de certains sons ou encore le côté déjanté, tout y est. Cela se retrouve, entre autres, sur des titres comme "Political", "On My Way Home" et "Angry Earth", pour ne citer que ceux-là. Certes, ils maîtrisent le sujet, c’est bien fait mais bon un peu d’originalité diantre ! Heureusement, d'autres pistes se dégagent un peu de la masse et nous offrent une autre facette du groupe et de ses possibilités. Ce qui est le cas de la ballade acoustique plutôt mélancolique "Insomnia" ou de "Nicole’s Back". Ici, l’harmonica est de circonstance pour un morceau à tendance blues rock bien U.S. Qui plus est, on découvre enfin que le chanteur peut évoluer dans un registre vocal différent et correspondant parfaitement, au style de ce très bon titre. D’une manière générale, le tempo varie en fonction des différents changements de rythme comme sur "Cold" ou "Together". Ainsi, Discloser peut choisir de ralentir à sa guise le tempo pour nous offrir une ambiance lourde pesante ou bien au contraire de l’accélérer. La voix, plutôt claire, peut être chuchotée sur "Together" ou à la fin de "Television" mais aussi hurlée sur "Get Away". Les passages calmes, quant à eux, ont un côté planant par moment comme sur la fin du dernier morceau, "Jails And Bounds". Puis, Discloser accélère le rythme et monte en puissance avant de lâcher les guitares : belle conclusion.

C’est bien d’avoir des influences, à condition toutefois de savoir s’en détacher, afin d’apporter sa touche personnelle. Il n’y a pas encore assez de titres permettant de mettre en évidence leur spécificité. Même si c’est bien joué et même si c’est bien fait, Discloser nous laisse sur notre faim.

Informations

Notre sélection

  • Get Away
  • Nicole's Back
  • Jails And Bounds

Note RUL

3 / 5

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK