Strangers
Bukowski

Par Pierre Wiederkehr le 09 octobre 2018

Bukowski est un groupe que l'on peut qualifier de déterminé. Las d'un label qui ne leur convenait pas professionnellement, le quartette parisien s'est lancé dans la courageuse aventure du crowdfunding pour créer le successeur de "On The Rocks" sorti en 2015. Le départ du guitariste Fred Duquesne dans les rang de Mass Hysteria étant maintenant compensé par l'arrivée de Clément Rateau et avec toujours Timon Stobart derrière les fûts, Julien et Mathieu Dottel ont prit les choses en main pour ce nouveau disque intitulé "Strangers". Cette auto-production rimera t-elle avec succès ?


Le titre de l'album est tout sauf anodin. "Strangers" fait référence au sentiment de marginalité qui habite le groupe et qui est devenu sa philosophie. L'écoute du disque s'inscrit tout à fait dans cette veine en délivrant dix morceaux remarquables marqués du sceau Bukowski.


"Facts And Consequences" ouvre le bal de la plus belle des manières. Avec un démarrage tout en douceur, une voix cristalline lointaine, le propos semble léger. Mais il n'en est rien car à mi-parcours, les musiciens lâchent les chevaux avec un riff et une rythmique aussi soudaine que redoutable. Le refrain aussi mélodique que fédérateur peut rassurer les sceptiques, Bukowski n'a rien perdu et semble même encore plus mature et plus puissant dans son songwriting.


La suite enfonce le clou en dispatchant de l'énergie à tout va. "Starless Night" et son démarrage en trombe, les riffs assassins de "Haters" et "Idols" ou encore la rythmique quasi punk de "The Middle Finger" donnent de l'allure à l'ensemble : le tempo ne faiblit jamais. La performance vocale des frères Dottel donnent toute la force qu'il faut au chant accompagnant les compositions. La voix plutôt claire de Mathieu répond merveilleusement aux envolées rageuses de Julien.


Mais résumer "Strangers" a une succession de titres brûlants serait trop réducteur pour décrire la richesse des dix morceaux. Bukowski parvient à glisser une multitudes d'effets qui rendent l'écoute plus qu'agréable. Le final quasi progressif de "Starless Night" se fait dans un contexte empreint d'émotions et idéal pour s'évader. La mélodie est encore au rendez-vous dans "Mater Dolorosa" avec un refrain charismatique et une outro employant des harmoniques déroutantes mais au combien efficace.


"A New Sun" illustre encore un peu plus cette facilité qu'a le quartette parisien pour nous emmener vers un univers hautement mélodique. Enfin, "Mysterious Smile" et "Bad Habits", qui conclut l'écoute, ajoute une nouvelle corde à l'arc de Bukowski en distribuant une haute dose de groove qui apporte une fraîcheur bienvenue.


Quel album ! "Strangers" illustre parfaitement l'expression : "on n'est jamais si bien servi que par soi-même". Cette auto-production démontre toute l'expertise des membres de Bukowski pour créer des compositions brutes mais tout en gardant ce côté mélodique qui fait leur charme. Ajouté à la maturité gagné durant leur carrière, le résultat est détonant. Le live étant leur terrain de jeu préféré, on ne peut que vous conseiller d'aller les voir sur scène interpréter leurs nouveaux hymnes !

Informations

  • Label :
  • Date de sortie : 05/10/2018
  • Site web :

Notre sélection

  • Facts And Consequences
  • Mater Dolorosa
  • Idols

Note RUL

4 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK