Reiði
Black Foxxes

Par Chloé Neves le 17 mars 2018

Après seulement trois ans de carrière, le groupe Black Foxxes a su se faire remarquer outre-Manche, mais aussi chez nous en participant à plusieurs festivals dont le Download Festival France l'an dernier. Aujourd'hui, le trio anglais revient avec un nouvel album "Reiði", du terme islandais qui signifie "rage".


Après "I'm Not Well" en 2016, Black Foxxes porte encore une fois des chansons empreintes de souffrance et de nostalgie, thèmes récurrents de ce rock indé et mélodique. Si Mark Holley, le frontman de la formation, n'a jamais caché ses problèmes de santé, il en tire une force surhumaine au profit de sa créativité.


"Reiði" est une agréable surprise. Une écoute facile et fluide, où les rythmes laissent transparaitre tout ce que la musique alternative a à offrir. Avec "Breathe" pour démarrer, le trio commence déjà très fort. Une voix douce et torturée pour porter des paroles qui le sont tout autant. Niveau production, on reste sur des morceaux brutes et authentiques en adéquation avec l'esthétique que se construit peu à peu Black Foxxes. Un frontman qui veut se libérer de ses démons, et qui nous offre alors un effort cinglant d'honnêteté. "The Big Wild" est planante, avec son premier couplet qui va en crescendo. La bande n'échappe toutefois pas aux titres sentimentaux, ce qui s'en vient avec "Oh, It Had To Be You".


Des émotions empreintes de sincérité, pour un chanteur atteint de la maladie de Lyme et d'anxiété sévère. Il puise dans ses luttes pour mener à bien son art, une force qui influence grandement son écriture et qui ne peuvent que nous toucher. Pourtant, "Reiði" s'avère un peu répétitif dans les mélodies et il manque cette énergie dont le trio avait fait preuve sur "I'm Not Well". "JOY" est bien plus rock que ces prédécesseurs où la rage enfin s'exprime. Rage qui ne fera pas long feu, puisque "Am I Losing It" qui s'ensuit revient aux notes plus poétiques du début de l'opus. Ce deuxième disque est bon, même si peu de surprise s'en viennent. En se clôturant sur "Float On", "Reiði" achève une écoute demandante en attention.


Avec "Reiði", Black Foxxes mérite de continuer à faire son chemin sans encombre. Un effort globalement moins puissant que "I'm Not Well" mais aussi moins mélodique, qui n'empêche cependant pas de laisser transparaitre la créativité du trio britannique. 

Informations

  • Label : Spinefarm Records
  • Date de sortie : 16/03/2018
  • Site web : blackfoxxes.com

Notre sélection

  • The Big Wild
  • JOY
  • Oh, It Had To Be You

Note RUL

3.5 / 5

Ecouter l'album

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus. OK