BlogSlideshow

RockUrScene #62 : CERF BOITEUX !

Qu’on se le dise, le post rock c’est bien. Le post whatever c’est encore mieux. Après leur premier album “Alternative Au Silence” (qui pourtant fait pas mal de bruit) en 2017, les Rennais de Cerf Boiteux sont de retour. Ils nous offrent leur deuxième album “Adieu – Tout”. Un mélange de styles forts et bruts.

Un nom pas piqué des hannetons !

Le nom de Cerf Boiteux va peut-être vous paraître étrange. Il va peut-être aussi vous faire esquisser un sourire. Derrière cette originalité, se cache une belle signification. En effet, ce nom est inspiré de celui de l’écrivain Tahca Ushte, qui signifie “Cerf Boiteux”. Celui-ci a grandit dans le Dakota, aux Etats-Unis, dans une réserve de Sioux. Plus ou moins intégré de force dans une société occidentale nord américaine, Cerf Boiteux a écrit un livre racontant à sa manière, sa vision des choses et souligne de ses mots, les incohérences de cette société.

Le quatuor a donc souhaité prendre ce nom en guise de rappel : toujours être critique des normes imposées, se déconstruire et garder une indépendance vive et forte. À l’instar de la création et de l’enregistrement de ce deuxième disque.

Ces petits cerfs héroïques, comme beaucoup de groupe de nos jours, ont tout fait eux-mêmes (ou presque). Ils ont tout d’abord pris place dans le studio d’un de leur pote pour enregistrer batterie et basse. Pour ce qui est des guitares et autres “bidules” comme ils disent si bien, c’était dans leurs coins, avec leurs ordis. Seuls les pressages et mastering ont été fait par d’autres personnes. Le résultat est flamboyant.

Libres comme l’air

Cerf Boiteux c’est donc deux guitares, une batterie et une basse. Difficile de le mettre dans une case tant “Adieu – Tout” est varié.

Parlons tout d’abord de la longueur des morceaux. Ce n’est évidemment pas pour rien si les Rennais ont décidé de sortir ce deuxième effort en un double 33t. Les six titres qu’ils nous offrent sont tous d’une durée entre 7m18 pour le plus court et 15m04 pour le plus long ! À voir ces durées, on pourrait penser que la bande de copains ne fait que du prog, mais que nenni !

Tout le long de ces six morceaux on oscille entre riffs lourds, sombres, poignants. Musicalement hyper atmosphérique, les compositions de Cerf Boiteux nous laissent libre à interprétation. En effet, aucun chanteur en vue, et il n’y en a vraiment pas besoin (même si, cela pourrait manquer à certain.e.s).

Avec “Adieu – Tout II” les rennais nous emmène sur les terres inquiétante du rock psyché. Un peu à la manière des Pink Floyd au temps de l’incroyable Syd Barrett. Sur “Adieu – Tout III” on se retrouve dans les contrées dark du noise strident puis on file aussi tout droit sur les collines du rock indus avec “Adieu – Tout I”. 

Vous l’aurez compris, les quatre amis nous offrent un joyeux bordel. Du post rock, post metal, noise, indus, rock, tortueux et absolument maîtrisé. Cet “Adieu – Tout” est une réussite totale. Il nous tarde que la vie culturelle puisse reprendre un jour afin d’aller applaudir comme il se doit cet excellent groupe !

Cerf Boiteux

S (guitare)
E (guitare)
M (basse)
J (batterie)

Retrouvez le groupe sur

Facebook
Bandcamp

Si vous aussi vous souhaitez que RockUrLife écrive un article sur votre groupe, nhésitez pas à envoyer un e-mail à contact@rockurlife.net ou à nous contacter via Facebook avec quelques infos sur vous, des liens… et surtout votre musique !

Ecrire un commentaire