BlogSlideshow

RockUrScene #53 : OVTRENOIR !

En cette période de confinement, de vie suspendue, de concerts et festivals inexistants, de sorties d’albums repoussées, la team relance sa rubrique “RockUrScene”. La scène française regorge de groupes extraordinaires. Il suffit de tendre l’oreille et d’ouvrir les yeux. Aujourd’hui, il est plus que primordial de mettre ces groupes en avant. Ces groupes qui sortent des sentiers battus, qui s’acharnent pour nous offrir de superbes pépites. 

On reprend le bal avec le groupe parisien OVTRENOIR, qui nous enveloppe de son obscurité crasse dans laquelle on se sent bien. Aux guitares vous retrouvez Dehn Sora (Treha Sektori, Throane) et William Lacalmontie (officiant également au chant). A la basse Angeline Seguelas et derrière la batterie Julien Taubregeas (The Great Divide). Et rejoint depuis peu par Olivier Dubuc en tant que second guitariste, laissant à William tout le loisir de s’époumoner tranquillement à partir de maintenant.

Suite à un teasing de deux titres (“Phantom Pain” et “I Made My Heart A Field Of Fire”) mettant le feu aux poudres, le quatuor, devenu quintette, a finalement fait exploser sa bombe le 23 octobre. Quatre ans après leur premier effort “Eroded” (2016), Ovtrenoir revient avec “Fields Of Fire”, un premier album absolument monstrueux.


Une extrême richesse

Un son massif, explosif, d’une cohérence folle. Le tout sublimé par un chant venant du cœur et des tripes. Des sonorités qui reflètent parfaitement l’ambiance du moment : lourdes (normal me direz-vous, c’est du post metal, eh oui). Le sujet traité est tout aussi dans l’air du temps : renaître de ces cendres.

Le quintette sublime les ambiances claires/obscures, jouant de différents styles : post rock, post metal voire doom. Cette dualité se ressent également avec les parties tantôt acoustiques tantôt électriques. Francis Caste (Studio Saint-Marthe), qui s’est occupé de l’enregistrement, a su magnifier et grossir tout ceci. Les émotions ressortent encore plus fortes, plus puissantes. Le son et l’atmosphère sont dantesques !

En cette période un peu nulle, Ovtrenoir, avec son intense mélancolie et sa robustesse, fait un bien fou à nos âmes en peine et apaisera nos cœurs.

Ovtrenoir

William Lacalmontie (chant)
Dehn Sora (guitare)
Olivier Dubuc (guitare)
Angeline Seguelas (basse)
Julien Taubregeas (batterie)

Retrouvez le groupe sur :

Facebook
Bandcamp
YouTube

Si vous aussi vous souhaitez que RockUrLife écrive un article sur votre groupe, n’hésitez pas à envoyer un e-mail à contact@rockurlife.net ou à nous contacter via Facebook, en y mentionnant “RockUrScene”, avec quelques infos sur vous, des liens et surtout votre musique !

Ecrire un commentaire