BlogSlideshow

“Music Of My Life” – A la recherche des terres promises

“Blinded By The Light” (en français “Music Of My Life”) réalisé par Gurinder Chadha sort le 11 septembre en France. RockUrLife était présent à l’avant première du film en juin !

Avec presque trente degrés au thermomètre en cette fin d’après midi, l’idée de s’enfermer dans une salle de cinéma climatisée est bienvenue. D’autant plus lorsqu’il s’agit de découvrir en avant première le nouveau film de la réalisatrice Gurinder Chadha. Dernière raison raison : un film basé sur les chansons de Bruce Springsteen.

Une mise en bouche musicale

Jolie surprise pour les privilégiés assistant à la séance : le chanteur Elliott Murphy prend sa guitare pour nous interpréter quelques uns des tubes de Springsteen. C’est un joli geste que d’honorer son vieux copain en reprenant ses chansons. Accompagné d’une violoniste et d’un autre guitariste, ce mini concert sera l’occasion pour tous de reprendre en coeur les morceaux du Boss. “Dancing In The Dark” et “Born To Run” recueillent tous les suffrages ce soir !

Une fois ce concert acoustique terminé, il est temps de passer au film. Sans trop spoiler le scénario, l’action se déroule en Angleterre dans les années 80. Le héros, Javed, est un jeune pakistanais pas très à l’aise avec les filles, mais la rencontre avec un jeune sikh fan de rock et de Springsteen va bouleverser son existence. Les textes prendront une résonance particulière pour lui et changeront sa vie.

“Parler d’un rêve, essayer de le rendre réalité”

Abordant, dans le désordre, les thèmes du racisme contre la communauté pakistanaise, les attentes des parents, le bouleversement de l’amour et de l’adolescence, ainsi que le climat social délétère des années 1980, ce long-métrage réunit une excellente bande originale.

Le film est inspiré de l’histoire vraie de Sarfraz Manzoor, journaliste et auteur d’une autobiographie dans lequel il raconte son adolescence dans la bourgade de Luton. Il traite également des rapports conflictuels avec son père et de la manière dont la musique de Springsteen va l’aider.

Ici, plus que la voix de l’artiste, ce sont les textes de Springsteen qui viennent toucher le cœur de Javed. On réalise à quel point le Boss a su trouver et écrire les mots justes pour parler à une population en mal de reconnaissance et d’affirmation de soi. Springsteen a toujours été la voix des laissés pour compte. Chaque chanson vient illustrer une situation du film et on est touché de la résonance parfaite avec ce qui se déroule sur l’écran. 

We were born to run

On peut s’identifier aux adolescents du film qui cherchent leur place dans un monde qui ne semble pas vouloir d’eux. Ou se fondre dans les vêtements de ce vétéran qui supporte en silence le racisme et la bêtise humaine, jusqu’au jour où quelques mots jetés sur une feuille de papier le feront s’ouvrir aux autres.

La mise en scène fait parfois appel à la comédie musicale. Cela nous sort parfois malheureusement du film, tant les ficelles sont visibles. Idem pour certaines situations téléphonées et autres astuces scénaristiques qui peuvent sembler grossières.

“Music Of My Life” est un “feel good movie” intelligent et tout en nuance, qui a le bon goût de ne pas se laisser aller à l’utilisation passive des morceaux de Bruce Springsteen pour se révéler. C’est un film agréable et bien construit, une véritable peinture de l’Angleterre industrielle des années 1980. Les acteurs sont tous impeccables (comme les coupes de cheveux de l’époque), et la reconstitution fidèle des 80’s. Pour le message social, on ne peut s’empêcher d’y voir un écho à notre société actuelle. Trente ans plus tard, la société n’a pas changé et les textes du Boss d’Asbury Park sont toujours aussi pertinents.

Ecrire un commentaire