A Joyful Noise Gossip

Gossip est de retour avec un cinquième album studio intitulé "A Joyful Noise". Un disque joyeux pour un groupe de plus en plus serein.

"L’album est très pop !", commentaient les invités de l’écoute, un peu brouillonne, en avril au Club Rouge de Pigalle. Effectivement, Gossip pose une disco pop frondeuse, assumée, et efficace. "Perfect World", le premier extrait de l'album disponible en radio en est une parfaite illustration. En constante mutation, le groupe poursuit son évolution dans la lignée du précèdent opus “Music For Men” (2009) où le trio s’était affranchi des brûlots punk rock. Ce nouvel effort serait même influencé par ABBA selon les dires de la chanteuse Beth Ditto qui aurait énormément et exclusivement écouté les suédois dernièrement. Libres de toutes normes, les Gossip sont mêmes allés jusqu’à écourter leur collaboration avec le producteur Mark Ronson (Amy Winehouse) avec qui ça ne collait pas vraiment pour continuer avec Brian Higgins. Ce dernier étant un expert du dancefloor puisqu’il a, entres autres, produit Kylie Minogue et les Pet Shop Boys. Avec sa sensibilité electro/pop, le britannique a su donner une dimension plus orchestrée aux compositions, à l’image du single "Perfect World", très construit. Selon Beth, la musique est "plus adulte". Il est révolu le temps où le groupe s’imposait à la force du poignet de la charismatique frontwoman, et même si on sent qu’il y a toujours des chevaux sous le capot, la voix se fait plus douce. Comme dans “Involved” et son petit air Caraïbes, où à la place de continuer à monter jusqu’au hurlement, Beth choisit la puissance maîtrisée, pendant que Hannah Blilie (batterie) lance délicatement les rythmes. Avec sa cadence lourde et moite ajoutée à la diction particulière de Beth, "Get A Job" risque d’être un tube. La plupart des titres sont parfaitement calibrés dancefloors tels que "Move In The Right Direction", "Melody Emergency" et son riff entêtant, “Casualties Of War” et son motif James Bond/goth, "Into The Wild" qui rappellent les premiers disques de Madonna, ou "Get Lost" la dance acide 90's de Technotronic et Black Box; impossible de résister au déhanchement ! Bien sûr, certaines compositions sont un peu moins passionnantes ("Horns"), mais il reste à l’écoute de ces treize morceaux une impression de bonne humeur sur mélodies discoïdes et catchy.

C’est sûr, ils l’annonçaient dans leur précédent album :  "Pop Goes The World" et ça va mouiller la chemise sur les pistes de danse. La Gorgone aux cheveux fous de la pochette attrape un par un de sa main tentaculaire les auditeurs et les foudroie de son regard jaune pop.

Postée par Mathilde Chevrier le 14 mai 2012

Voir les commentaires

A propos de Mathilde Chevrier

Rédactrice

Suivre Mathilde