Forbidden Songs Anwynn

Anwynn est né des cendres d'Arawn, qui a splitté en 2006, un metal aux influences heavy et à voix masculine. Laurent "Wallace" et Mathias, les deux guitaristes, ainsi que Fred, le batteur, décident de continuer l'aventure mais sous un autre nom, Anwynn, en janvier 2007. En avril de la même année, Amandine, voix mezzo, vient compléter la formation. Dès lors, Anwynn s'engage sur une voie nouvelle, celle du female voice et accomplit quelques concerts, dont le premier à la VitamineZ à Wavre où le groupe remporte le prix du public. Après deux EP et l’arrivée d’une voix grunt, en la personne de Vincent aka "Bouc", c’est fin 2011 que le premier album prit forme avec leur entrée en studio afin de réaliser "Forbidden Songs".

Le lyrisme sera à l’honneur avec la charmante voix d’Amandine; en effet les voix de ce calibre ne sont pas si courantes que cela, même malgré le nombre impressionnant de groupes à chanteuse. A quoi s’attendre ? Et bien un mélange de metal symphonique dont les quelques touches celtes se font bien remarquées. Le contraste imposé avec le grunt de Bouc sera également intéressant, cela laissant place à divers stratégies musicales. Coté guitare, rien de spécial, efficace et calé, mais il sera parfois possible de critiquer l’utilisation parfois étrange du phaser, qui essaye tant bien que mal à apporter une certaine profondeur au son, or l’effet voulu n’est pas totalement en phase avec le rendu final. Néanmoins, l’ensemble est cohérent et plutôt plaisant. Cependant, au niveau des mélodies, on pourra regretter l’utilisation sommaire, parfois, du synthétiseur et non des guitares pour apporter ces touches électriques à celles-ci comme "Across The Seven Seas", qui présente ces éléments, de façon très équilibrée. L’ambiance est quasi céleste et l’univers bien particulier, ce qui correspond bien aux cultures celtes, donc tous les éléments sont au rendez-vous ! Un petit détail aurait été fort intéressant ici, des passages plus speed qui auraient donnés un coup de boost aux breaks ou sur les refrains, histoire de rythmer plus sévèrement quelques compositions.

Accompagné d’une bonne production, les compositions d’Anwynn reflètent qualité et originalité. Après tant de travail, ce premier album est un réel aboutissement pour cette formation et nul doute que celle-ci va les pousser encore plus pour la suite de leur carrière. Quelques petites retouches par-ci par-là pourraient réellement apporter un grand plus à certains passages et rendre l’ensemble encore plus appréciable. A confirmer !

Postée par Chante Basma le 11 juin 2012

Voir les commentaires

A propos de Chante Basma

Newser, chroniqueur, reporter, interviewer

Suivre Chante